La bourse ferme dans 4 h 57 min
  • CAC 40

    7 033,30
    -48,71 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 128,79
    -29,84 (-0,72 %)
     
  • Dow Jones

    33 717,09
    -260,99 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0830
    -0,0027 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 919,90
    -19,30 (-1,00 %)
     
  • BTC-EUR

    21 124,72
    -515,61 (-2,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    518,36
    -19,51 (-3,63 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,79
    -1,11 (-1,42 %)
     
  • DAX

    15 010,01
    -116,07 (-0,77 %)
     
  • FTSE 100

    7 716,82
    -68,05 (-0,87 %)
     
  • Nasdaq

    11 393,81
    -227,90 (-1,96 %)
     
  • S&P 500

    4 017,77
    -52,79 (-1,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2316
    -0,0038 (-0,31 %)
     

Investissement : l’opportunité des fonds obligataires datés

© Getty Images/iStockphoto

La flambée inflationniste, la remontée des taux d’intérêt et la perspective d’une récession sur le Vieux Continent ne sont pas une mauvaise nouvelle pour tout le monde. Cette conjonction de facteurs adverses a contribué à l’apparition d’une ­opportunité d’investissement inédite depuis des années sur le marché des ­obligations (titres de dette) pour les épargnants en quête de ­rendement accru pour leur ­portefeuille. « Les conditions de taux n’ont jamais été aussi ­intéressantes depuis dix ans sur les ­obligations européennes », relève Emmanuel de Sinety, gérant associé chez Sycomore Asset Management, en charge du fonds Sycoyield 2026. « Cela fait plus d’une décennie que nous n’avions pas observé de tels taux de rendement nominaux », confirme Arnaud Puiseux, associé et gérant obligataire chez Gefip.

Comment expliquer ce contexte particulier ? Les deux composantes formant le taux d’intérêt d’une obligation d’entreprise ont augmenté vivement cette année, les taux des obligations émises par les États d’une part, et les marges de crédit ou primes de risque d’autre part. « En début d’année, le rendement des obligations “investment grade” [les mieux notées] à cinq ans libellées en euros atteignait 1 %, dont 0 % pour le taux de référence des obligations souveraines allemandes et une marge de crédit de 1 %. Aujourd’hui, le taux est de 4 %, avec une marge de crédit de 2 % », décompose Benjamin Le Roux, responsable du pôle ­Aggregate chez Lazard Frères Gestion.

Ce mouvement a concerné ...


Lire la suite sur LeJDD