La bourse ferme dans 1 h 28 min
  • CAC 40

    4 745,85
    -70,27 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 079,12
    -26,13 (-0,84 %)
     
  • Dow Jones

    27 572,38
    -113,00 (-0,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,1826
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 909,00
    +3,30 (+0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    11 327,47
    +226,17 (+2,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    266,59
    +5,30 (+2,03 %)
     
  • Pétrole WTI

    38,95
    +0,39 (+1,01 %)
     
  • DAX

    12 098,06
    -79,12 (-0,65 %)
     
  • FTSE 100

    5 748,74
    -43,27 (-0,75 %)
     
  • Nasdaq

    11 417,36
    +58,42 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    3 397,24
    -3,73 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    23 485,80
    -8,54 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 787,19
    -131,59 (-0,53 %)
     
  • GBP/USD

    1,3041
    +0,0021 (+0,16 %)
     

Investissement immobilier : l'impact de la crise sur les SCPI

·2 min de lecture

Pour les SCPI, le premier trimestre s’était déroulé quasiment sans accroc : 84% des SCPI auditées ont continué de verser un rendement satisfaisant, avec une baisse maitrisée de 20% maximum. Mais c’est avant tout parce que les SCPI encaissent leurs loyers avec un trimestre d’avance et que le confinement a démarré le 16 mars. Celles qui ont baissé immédiatement leurs dividendes l’ont fait par anticipation afin d’éviter les fluctuations et préparer les associés à une année délicate. Au deuxième trimestre, 63% des SCPI à capital variable auditées ont continué de verser un dividende équivalent ou en baisse de 20% maximum. Mais un gros tiers (37%) a décroché de plus de 20%. Quels sont les secteurs les plus touchés par la crise pour les SCPI ? Les SCPI hotellières Le secteur le plus touché au niveau de la distribution des dividendes est le secteur de l’hôtellerie : 100% des SCPI spécialisées sur cette thématique ont versé un dividende en recul de plus de 20%. Cette baisse est de l’ordre de 70% en moyenne. Et pour cause : un hôtel fermé ne génère aucun chiffre d’affaires. De fait les groupes hôteliers ont négocié avec les bailleurs des aménagements sur le paiement de leurs loyers. Si cette classe d’actifs peut paraître anxiogène aujourd’hui, elle ne doit pas être mise de côté car elle bénéficie de certains atouts dont la durée des baux qui est particulièrement longue. Généralement supérieure à 15 ans, elle apporte une bonne visibilité sur les flux futurs de loyers. La SCPI Atream Hôtels est la SCPI la plus résiliente de ce domaine avec un recouvrement des loyers honorable de 50% au deuxième trimestre. Soit un recouvrement moyen de 70% au premier semestre (90% au T1 + 50% au T2). Elle prévoit même un rendement prévisionnel de 2,75% net de fiscalité étrangère. Pas mal. Les professionnels du secteur anticipent un retour à la normale à Cliquez ici pour lire la suite