La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 280,79
    +227,77 (+1,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Un internaute condamné à payer 1.800 euros à cause d'un avis sur Google

Une notaire a découvert en décembre dernier deux avis très négatifs à son encontre sur le moteur de recherche avant de porter plainte pour diffamation.

C'est un cas isolé qui pourrait faire jurisprudence. Cette histoire qui nous est racontée par Le Courrier picard est celle d'un quadragénaire visiblement remonté s’étant déroulée à la fin de l'année 2021. Sur Internet, il laisse un avis sur Google sur une notaire à qui il a eu affaire. En effet, le moteur de recherche permet facilement de laisser un avis sur un commerce ou un professionnel, avec un système d'étoiles et une case pour inscrire son avis. L'homme de 45 ans va être particulièrement véhément et laisser deux messages sans équivoque : "Un notaire qui ne mérite pas d'être connu" et encore plus fort : "Escroc de notaire. Une honte d'avoir ça en France."

La professionnelle concernée, une Amiénoise, repère rapidement l'avis sur Google au mois de décembre. Comme l'homme a laissé son nom, remonter jusqu’à lui n’a rien de compliqué. Selon Le Courrier picard, elle engage une procédure en citation directe à son encontre pour diffamation. L'homme comparaissait donc jeudi 2 juin devant le tribunal d'Amiens. S'il n'était pas présent à l'audience, l'avocat de la notaire en a dit plus sur ses récriminations qui ont trait, selon lui, à un projet de cession de bail commercial.

Selon l'avocat de la plaignante, l'affaire concernait un changement d'activités dans un local mais il lui fallait l'accord du propriétaire et l'affaire ne s'est pas déroulée comme il le souhaitait. Il aurait alors "décidé que la notaire était la responsable". Jugeant que "le moindre avis peut avoir des répercussions (...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Rachel-Flore Pardo : "L’auteur d’une diffusion non-consentie de contenu à caractère sexuel risque jusqu’à 5 ans de prison et 60 000 euros d’amende"

Londres va fournir des lance-roquettes à l'Ukraine
Variole du singe : l'OMS dresse un nouveau bilan à la hausse dans les pays non endémiques
Le Maire annonce des "discussions engagées" avec un autre pays comme alternative au pétrole russe
La chanteuse Louane révèle avoir été victime d'une arnaque à la carte bancaire
Orages : un décès et des milliers de foyers toujours privés d'électricité

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles