Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 079,52
    +1 966,42 (+3,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 374,74
    +43,84 (+3,29 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Interdiction de l'abaya: Gabriel Attal appelle à "faire bloc" face aux atteintes à la laïcité

Interdiction de l'abaya: Gabriel Attal appelle à "faire bloc" face aux atteintes à la laïcité

Le ministre de l'Éducation nationale Gabriel Attal a justifié l'interdiction du port de l'abaya dans les établissements scolaires en appelant ce lundi à "faire bloc" contre les atteintes à la laïcité, estimant que l'école de la République était "testée".

"Faire bloc, c'est être clair: l'abaya n'a pas sa place dans nos écoles", a déclaré le ministre lors de sa conférence de presse de rentrée. Il a promis de former "aux enjeux de laïcité 300.000 personnels par an jusqu'en 2025" et l'ensemble des 14.000 personnels de direction "avant la fin de l'année".

"Fermeté"

"Notre école est testée. Ces derniers mois, les atteintes à la laïcité se sont considérablement accrues, avec notamment le port de tenues religieuses comme les abayas ou les qamis qui ont fait leur apparition - et se sont installés parfois - dans certains établissements", a fait valoir Gabriel Attal.

PUBLICITÉ

Celui-ci a annoncé dimanche sur TF1 l'interdiction de l'abaya, longue robe traditionnelle portée par certaines élèves musulmanes, dans les établissements scolaires répondant ainsi à une revendication des chefs d'établissement qui réclamaient des consignes claires sur ce sujet controversé.

Selon une note des services de l'Etat, les atteintes à la laïcité, bien plus nombreuses depuis l'assassinat en 2020 aux abords de son collège du professeur Samuel Paty, ont augmenté de 120% entre l'année scolaire 2021/2022 et 2022/2023. Le port de signes et tenues, qui représente la majorité des atteintes, a quant à lui augmenté de plus de 150% tout au long de la dernière année scolaire.

"La fermeté de la réponse de l'école est mise à l'épreuve par ces nouveaux phénomènes, face aux coups de boutoir, face aux attaques, face aux tentatives de déstabilisation", a déclaré Gabriel Attal. "Nous devons faire bloc. Et nous allons faire bloc", a-t-il ajouté.

Article original publié sur BFMTV.com