Publicité
La bourse ferme dans 4 h 57 min
  • CAC 40

    7 632,29
    +97,77 (+1,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 896,04
    +68,80 (+1,43 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,47 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0891
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    2 405,60
    +6,50 (+0,27 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 975,58
    +509,61 (+0,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 387,92
    -17,42 (-1,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,05
    -0,08 (-0,10 %)
     
  • DAX

    18 407,89
    +235,96 (+1,30 %)
     
  • FTSE 100

    8 220,29
    +64,57 (+0,79 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,26 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    39 599,00
    -464,79 (-1,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • GBP/USD

    1,2932
    +0,0022 (+0,17 %)
     

Interdiction de l'abaya: Éric Ciotti y voit la "défense de la République face au communautarisme"

Interdiction de l'abaya: Éric Ciotti y voit la "défense de la République face au communautarisme"

Éric Ciotti salue une "décision opportune". Le président du parti Les Républicains, invité ce mardi de BFMTV-RMC, approuve l'interdiction de l'abaya à l'école annoncée la veille par Gabriel Attal, le ministre de l'Éducation nationale.

Le député des Alpes-Maritimes appelle à "revenir à l'esprit de la loi de 2004" qui interdit les signes religieux "ostensibles" à l'école pour "protéger notre modèle républicain".

Il tacle les insoumis qui contestent vertement cette décision, désignant ces derniers comme "les complices du communautarisme". Les élus de La France insoumise soulignent notamment que cette longue robe traditionnelle n'est pas considérée comme une tenue religieuse par le Conseil français du culte musulman et dénoncent également une décision sexiste.

"Norme religieuse de plus en plus radicale"

"C'est totalement hypocrite", répond Éric Ciotti concernant la position du CFCM. "Ce vêtement, c'est un signe d'identification, d'appartenance à une norme religieuse de plus en plus radicale", estime-t-il.

PUBLICITÉ

Et Jean-Luc Mélenchon, qui parle de "guerre de religion"? "C'est au contraire, la défense de la République face à la montée du communautarisme", rétorque encore le boss de la rue de Vaugirard.

Les insoumis envisagent de leur côté de saisir le Conseil d'Etat, a annoncé ce mardi Manuel Bompard, coordinateur du parti, en qualifiant la décision de Gabriel Attal de "cruelle" et "contraire à la Constitution".

Article original publié sur BFMTV.com