La bourse ferme dans 8 h 27 min
  • CAC 40

    4 569,67
    -1,45 (-0,03 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    2 960,03
    -3,51 (-0,12 %)
     
  • Dow Jones

    26 659,11
    +139,16 (+0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,1684
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 871,70
    +3,70 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    11 308,14
    -241,04 (-2,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    258,86
    +16,18 (+6,67 %)
     
  • Pétrole WTI

    35,80
    -0,37 (-1,02 %)
     
  • DAX

    11 598,07
    +37,56 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    5 581,75
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    11 185,59
    +180,72 (+1,64 %)
     
  • S&P 500

    3 310,11
    +39,08 (+1,19 %)
     
  • Nikkei 225

    22 977,13
    -354,81 (-1,52 %)
     
  • HANG SENG

    24 098,31
    -488,29 (-1,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2925
    +0,0002 (+0,02 %)
     

Intempéries : dans la vallée de la Roya, des villages coupés du monde

·1 min de lecture

Trois jours après les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la vallée de la Roya, dans les Alpes-Maritimes, plusieurs villages sont encore coupés du monde. Les routes étant impraticables en voitures, certains tentent de partir à pied de Breil-sur-Roya, en contrebas, à la rencontre de leurs proches. Le long de la voie ferrée, où les trains ne passent plus, des dizaines de marcheurs essayent de gagner les villages de La Brigue ou de Fontan, situés à une vingtaine de kilomètres. 

"J’ai deux oncles et deux tantes qui sont à Fontan, on n’a pas de nouvelles car il n’y a pas de téléphone. On va essayer d’y aller à pied. On attend d’avoir des retours pour savoir si des gens sont revenus, si l’état des voies ferrées est correct", explique Marie-Laure au micro d’Europe 1.

"Au village, on n’a ni eau ni électricité"

Sur la route, d’autres marcheurs arrivent de Saorge, 7 kilomètres plus haut. Le village n’est pour l’instant accessible qu’en hélicoptère ou à pied. Guillaume, père de famille, est descendu à Breil-sur-Roya pour se ravitailler. "On est plusieurs équipes à descendre pour prendre des médicaments. On va essayer de prendre des couches et des vivres pour remonter au village. On est plusieurs jeunes à faire le voyage. En nourriture, on est sur nos stocks. Au village, on n’a ni eau ni électricité."

>> Retrouvez Europe Soir avec Julian Bugier en replay et en podcast ici

Les rotations aériennes se multiplient pour les distributions de première nécessité et pour l’évacuation...


Lire la suite sur Europe1