La bourse est fermée

Intelligence artificielle : les salariés pas assez préparés face à la révolution des robots ?

Intelligence artificielle : les salariés pas assez préparés face à la révolution des robots ?

Gallup - le cabinet de conseil spécialisé dans l'analyse du management et du lieu de travail, la performance des organisations et la gestion des ressources humaines - publie aujourd'hui son rapport européen "The Real Future of Work" sur la "Rupture Technologique" .

Les résultats de l'enquête menée auprès de 4.000 employés en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Espagne montrent que si les salariés européens se montrent optimistes quant aux répercussions de la révolution technologique sur leurs avenirs professionnels, ils estiment avoir besoin de formation pour adapter leurs compétences ou en acquérir des nouvelles.

A nous les robots !

L'étude fait état d'un optimisme général quant aux répercussions des nouvelles technologies et du développement de l'IA. La grande majorité des salariés européens déclarent que les nouvelles technologies seront bénéfiques pour leurs entreprises et un nombre relativement restreint s'inquiètent de la menace pour leurs emplois...

La plupart des salariés interrogés déclarent qu'il n'est "pas du tout probable" que leur poste soit supprimé au cours des cinq prochaines années en raison des avancées technologiques. Environ un salarié sur cinq au Royaume-Uni (20%) et en France (19%) déclare que cela est assez ou très probable, contre 13% des salariés en Espagne et aux États-Unis, et 9% en Allemagne.

Halte au déni technologique des entreprises et de leurs dirigeants...

Tous les salariés sont lucides quant aux répercussions des nouvelles technologies sur leurs vies professionnelles - plus d'un salarié sur trois déclarent que les nouveaux outils et les nouvelles technologies ont modifié leur rôle en 2018 dans les quatre pays. Les craintes en fait ne portent pas sur l'impact de ces changements mais sur le manque de préparation à ces changements. Seulement une fraction de salariés en France (22%) affirme que leurs entreprises les aident à ...