Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    37 779,01
    -19,96 (-0,05 %)
     
  • Nasdaq

    15 707,59
    -157,66 (-0,99 %)
     
  • Nikkei 225

    37 961,80
    -509,40 (-1,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,0672
    +0,0051 (+0,48 %)
     
  • HANG SENG

    16 251,84
    +2,87 (+0,02 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 417,38
    -1 365,10 (-2,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 027,13
    -24,28 (-0,48 %)
     

Intelligence artificielle: pourquoi les femmes sont absentes de ces métiers en plein boom ?

Capital/AdobeStock

Ingénieure, informaticienne, développeuse… La liste des métiers liés à l’intelligence artificielle se décline encore trop peu au féminin. Les chiffres sont édifiants. «Dans le monde entier, on compte seulement 12% de femmes chercheuses en intelligence artificielle. Il est nécessaire d’accompagner les femmes dans cette révolution technologique», indiquait Gérard Larcher, président du Sénat, à l’occasion d’une table ronde organisée par la délégation à la prospective du Sénat et l’Office parlementaire des choix scientifiques et technologiques, le 7 mars.

La raison du manque de femmes dans ces métiers ? Trop de stéréotypes. «Pourquoi dire systématiquement à une jeune fille qu’il est inutile qu’elle se tourne vers des écoles d’ingénieurs car elle n’y trouvera pas sa place ?», expose Hélène Deckx Van Ruys, directrice RSE (responsabilité sociétale et environnementale) et copilote du groupe Femmes et IA au Laboratoire de l’égalité. Elle ajoute que moins de 27% des diplômés d’écoles d’ingénieurs sont aujourd’hui des femmes.

Un constat partagé par Elyès Jouini, professeur des universités en économie et mathématiques, titulaire de la chaire Unesco « Femmes et Science » à l’Université Paris-Dauphine : «Dès le CP, il y a un décrochage des filles dans les matières mathématiques, par rapport aux garçons. Ce n'est pas un problème de compétences des jeunes filles, c’est juste qu’automatiquement, elles se tournent vers d’autres disciplines». Et le retournement de tendance est loin d’être enclenché. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Faut-il oser renouer avec des collègues perdus de vue ?
Puis-je afficher des opinions racistes sur les réseaux sociaux de mon entreprise ?
Grandes écoles : «l’INSEAD a complètement innové, son MBA est unique en son genre»
Les jeunes vétérinaires préfèrent la ville pour s'occuper de vos animaux de compagnie
Egalité entre les femmes et les hommes au travail : la France bonne ou mauvaise élève ?