La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 046,36
    +270,93 (+0,88 %)
     
  • EUR/USD

    1,0431
    -0,0052 (-0,50 %)
     
  • Gold future

    1 808,70
    +1,40 (+0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    18 624,21
    +319,72 (+1,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    418,59
    -1,55 (-0,37 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,33
    +2,57 (+2,43 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 093,59
    +64,86 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    3 816,21
    +30,83 (+0,81 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2097
    -0,0078 (-0,64 %)
     

Intérim: à coups de rachats, le tricolore Proman veut chatouiller les géants du secteur

Créée en 1990, l’entreprise familiale s’est hissée dans le Top-5 français du secteur. Et vient de racheter Timing, un groupe familial néerlandais, afin de conquérir le marché européen. Il s’agit de la plus importante acquisition de l’histoire de Proman.

. Proman, groupe 100 % familial créé à Manosque en 1990, vient d’acquérir le groupe néerlandais Timing qui fait plus de 600 millions d’euros de chiffre d’affaires. Une belle opération qui permet à la firme française de confirmer sa présence dans le pays batave tout en chatouillant désormais les deux leaders de l’intérim dans ce pays (Randstad et USG). De fait, Timing c’est aujourd’hui un réseau d’une centaine d’agences aux Pays-Bas et 830 collaborateurs permanents. "La Hollande est un pays important car il est le quatrième marché de l’intérim derrière la France, l’Allemagne et Royaume-Uni, explique Roland Gomez, le directeur général de Proman. Avec Timing, une entreprise familiale, comme nous, qui correspond à nos valeurs, nous allons poursuivre notre croissance externe."

En effet, les rachats sont au cœur de la stratégie du groupe. Par exemple, Proman a ouvert en 2020 quatre agences en Belgique à la suite de l’acquisition d’Agilitas, ce qui confirme un peu plus sa présence en Europe du Nord. Et cela marche puisque le chiffre d’affaires va atteindre à près de 4 milliards d’euros à la fin de cette année, avec l’objectif de dépasser les 6 milliards en 2025.

Proman sort les coudes

qui veut aller chatouiller le Top-3 du marché français, en misant sur ses recettes qui marchent. D’abord le digital. "C’est une véritable lame de fond dans le secteur du recrutement", souligne Bruno Ducoudré, économiste à l’OFCE. Et Proman a bien anticipé le virage numérique : 70 % de ses recrutements d’intérimaires se font déjà en dehors de ses agences, sur Internet, notamment via les réseaux sociaux comme TikTok et Twitch. Ensuite, la diversification. Il s’agit de multiplier les clients dans des secteurs très différents pour limiter la dépendance. Résultat, le plus gros client ne pèse pas plus de 4 % du chiffre d’affaires. Et, coup de chance, le groupe est très peu exposé dans les secteurs les plus touchés par la crise liée au Covid, comme l’aéronautique ou la restauration. Si, en plus, no[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles