La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 597,30
    -165,06 (-0,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Intérêt général: Comment mettre la Tech aux service des idées citoyennes

ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

INTERVIEW- Paul Duan, fondateur de Bayes Impact, l’entreprise qui met la Tech au service des urgences sociales et environnementales, explique à Amandine Lepoutre, présidente du think tank Thinkers & Doers, comment rendre concrète et puissante la mobilisation citoyenne.

Vous venez de lancer Lightsoff.fr pour que les citoyens interpellent les commerçants qui laissent encore les lumières de leur vitrine allumées. Quels sont les premiers résultats?

Lightsoff.fr est né au sein de notre nouveau programme d’incubation. L’idée était de permettre aux citoyens de sensibiliser facilement les commerces qui laissent leurs devantures allumées la nuit grâce à des messages à copier-coller, polis et bienveillants. Ce type d’éclairage représente 250.000 tonnes de CO2 par an, l’équivalent de la consommation annuelle de Marseille. Plus de 500 commerces ont déjà été sensibilisés en quelques jours dans toute la France et on voit partout des bénévoles s’en emparer.

De nombreuses actions citoyennes se réalisent et prennent la forme de protestations de plus en plus fortes. Quelle est votre position sur ces sujets?

Chez Bayes Impact, notre objectif est de faciliter la création de services publics citoyens, c’est-à-dire des initiatives d’intérêt général alignées sur les valeurs du service public. On essaye donc d’avoir une approche aussi constructive que possible dans nos initiatives: cela permet d’en démultiplier l’impact car nous avons des partenariats de distribution avec les pouvoirs publics.

Le sens civique, la mobilisation pour des services qui viennent compléter ou accélérer les services publics sont votre créneau. Vous appelez même une de vos initiatives LaReserve.tech qui rassemblent des développeurs que vous appelez des réservistes. La sémantique est militaire, voire guerrière. Qu’avez-vous voulu dire?

L’idée nous est venue avec notre expérience de la pandémie. Si elle nous a bien appris quelque chose, c'est que les innovations citoyennes comme CovidTracker, Covidliste ou BriserLaChaine.org sont indispensables. Elles permettent de combler “les trous dans la raquette”, tous ces besoins critiques qui émergent en temps d’urgence et auxquels les pouvoirs publics ont parfois du mal à répondre. Mais pour créer ces solutions, il faut des expertises, des [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi