Publicité
La bourse ferme dans 6 h 33 min
  • CAC 40

    8 184,49
    +16,99 (+0,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 066,80
    -5,65 (-0,11 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,19 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0878
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    2 442,30
    +24,90 (+1,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 402,79
    -387,39 (-0,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,50
    +11,08 (+0,82 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,92
    -0,14 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 752,18
    +47,76 (+0,26 %)
     
  • FTSE 100

    8 439,01
    +18,75 (+0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,33 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    39 069,68
    +282,30 (+0,73 %)
     
  • HANG SENG

    19 636,22
    +82,61 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,2707
    +0,0001 (+0,01 %)
     

Insultes racistes contre Vinicius: "Il y a eu une prise de conscience collective", estime Ancelotti

Insultes racistes contre Vinicius: "Il y a eu une prise de conscience collective", estime Ancelotti

Trois jours après les insultes racistes qui ont ciblé Vinicius dimanche à Valence, le Real Madrid a dominé le Rayo Vallecano 2-1 mercredi au Bernabéu pour la 36e journée de Liga, sans l'ailier brésilien, touché à un genou. Les Madrilènes ont pris les devants à la demi-heure de jeu (31e), grâce à un joli but de Karim Benzema après un coup franc rapidement joué avec Fede Valverde, puis le Rayo à égalisé à la 84e par Raul de Tomas, avant que Rodrygo ne libère les Merengues en fin de rencontre (89e).

Avant le coup d'envoi, les joueurs avaient posé derrière une affiche "Racistes, hors du football", produit de la toute récente collaboration de la Liga, de la Fédération espagnole (RFEF) et du Conseil supérieur des Sports espagnol (équivalent du ministère des Sports en France) dans la lutte antiraciste. Présent en tenue civile dans les tribunes, Vinicius a applaudi en retour, visiblement ému par ce geste, avant d'aller s'asseoir aux côtés de Florentino Pérez, le président du club madrilène.

Les remerciements de Vinicius

En toute fin de match, son compatriote Rodrygo a offert la victoire aux Merengues, et a célébré son but poing levé et tête baissée, comme les sprinteurs américains Tommie Smith et John Carlos aux JO de 1968 à Mexico, un geste devenu depuis un symbole de la lutte antiraciste. "Je vous aime ! Merci, merci, merci !", a réagi "Vini" sur Twitter après le match pour remercier ses supporters. "Je crois qu'il y a eu une prise de conscience collective" sur le racisme, a approuvé son entraîneur Carlo Ancelotti, estimant que ce genre d'incidents "n'arrivera plus".

"Vinicius va bien mentalement, tous les soutiens reçus ces derniers jours lui ont fait du bien. S'il n'avait pas eu cette gêne au genou, il aurait joué. On verra demain et vendredi comment il se sent, pour le faire jouer samedi. Il s'est passé beaucoup de choses ces derniers jours, et je crois que la société, pas seulement le monde du sport, a pris conscience de quelque chose de très important. C'est un pas en avant, j'espère que ce sujet sera rapidement résolu", a réagi l'Italien en conférence de presse.

PUBLICITÉ

"Tout le monde se rend compte de ce qu'il s'est passé, de ce qu'il se passe, a-t-il ajouté. Je crois que cela n'arrivera plus. Il y a eu une prise de conscience collective, les choses vont s'améliorer rapidement. La décision d'annuler la suspension de Vinicius ?Cette décision m'a surpris. Sincèrement, je n'envisageais pas que cela pouvait arriver. Leur décision initiale (le carton rouge) avait été une erreur, ils ont changé d'opinion, et ça me paraît correct. La célébration de Rodrygo ? Je n'ai pas vu le geste, mais c'était un geste de soutien, de camaraderie envers un coéquipier, qui a été un peu touché par tout ce qu'il s'est passé ces derniers jours, de la part d'un joueur qui est un grand ami de Vinicius".

Article original publié sur RMC Sport