La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1348
    +0,0031 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    31 090,13
    -332,76 (-1,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3555
    -0,0045 (-0,33 %)
     

"Il nous insulte quotidiennement": Christophe Castaner pas surpris par le doigt d'honneur d'Éric Zemmour

·2 min de lecture
Christophe Castaner dans BFM Politique dimanche 28 novembre 2021.  - BFMTV
Christophe Castaner dans BFM Politique dimanche 28 novembre 2021. - BFMTV

876450610001_6284194650001

"J'ai le sentiment que depuis plusieurs semaines, sur les plateaux télé, dans ses expressions, Éric Zemmour nous insulte quotidiennement", a déclaré Christophe Castaner dans BFM Politique ce dimanche.

Interrogé sur le doigt d'honneur qu'Éric Zemmour a adressé en réponse au même geste d'une femme lors d'un déplacement à Marseille, l'ancien ministre de l'Intérieur a estimé que cette insulte n'était "que le révélateur" du comportement du polémiste.

"Vous savez aujourd'hui, être jeune, être femme, être musulman et écouter Éric Zemmour, c'est se sentir insulté tous les jours. Ce n'est pas parce que son sexisme et son racisme sont assumés qu'il est banal et qu'il n'est pas une insulte", a réagi le chef du groupe LaREM à l'Assemblée nationale.

Des "provocations constantes"

Le candidat putatif à l'élection présidentielle, en déplacement à Marseille dimanche, a accepté de baisser la vitre de son véhicule alors qu'une femme s'approchait.

Elle lui a fait un doigt d'honneur, avant qu'Éric Zemmour n'en fasse un à son tour en affirmant "et bien profond", pendant que sa conseillère Sarah Knafo riait, d'après une scène rapportée et immortalisée par un photographe de l'Agence France-Presse.

La scène a provoqué la polémique et, à son retour sur Paris, le polémiste d'extrême droite a refusé de la commenter. Mais pour Christophe Castaner, le souci s'étend au-delà d'un simple doigt d'honneur. Selon lui, "ses provocations constantes" sont "des insultes aux victimes et aux femmes".

"Sang-froid, maîtrise et élégance"

"Je crois que pour être président, il faut du sang-froid, il faut de la maîtrise et si possible un peu d'élégance parce que le président représente les Français. Manifestement, ce sont trois qualités qui n'appartiennent pas à Éric Zemmour", a aussi précisé l'homme politique.

"Je demande à ce candidat, un, de se déclarer, deux, de se confronter plutôt que d'insulter et, trois, d'assumer le suffrage universel et j'ai toute confiance dans les Français pour remettre Monsieur Zemmour à sa juste place: c'est-à-dire assez bas", a-t-il taclé.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles