Publicité
Marchés français ouverture 2 h 39 min
  • Dow Jones

    38 460,92
    -42,77 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    15 712,75
    +16,11 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    37 723,53
    -736,55 (-1,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,0710
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    17 295,93
    +94,66 (+0,55 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 913,75
    -2 369,65 (-3,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 389,16
    -34,94 (-2,45 %)
     
  • S&P 500

    5 071,63
    +1,08 (+0,02 %)
     

Insuffisance cardiaque : cette particularité surprenante réduirait les risques après un infarctus du myocarde

istock/ Suphaporn

Existe-t-il un lien entre la force dans les jambes et l'insuffisance cardiaque ? Telle est la question que se sont posés des chercheurs dont les travaux ont été présentés lors du congrès scientifique de la Société européenne de cardiologie "Heart Failure 2023", qui se déroule du 20 au 23 mai 2023. Ces derniers ont émis l'hypothèse selon laquelle la force des jambes serait associée à un risque plus faible de développer une insuffisance cardiaque après un infarctus aigu du myocarde.

Pour rappel, l'insuffisance cardiaque se caractérise par un état "dans lequel le cœur n’est plus capable d’assurer son rôle de pompe, et donc d’alimenter correctement l’organisme en sang", comme le précise la Fédération Française de Cardiologie.

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont examiné 932 patients hospitalisés entre 2007 et 2020 pour un infarctus aigu du myocarde. Ensuite pour confirmer le lien entre la force dans les jambes et l'insuffisance cardiaque, les chercheurs ont mesuré la force maximale des quadriceps de chaque participant. Pour ce faire, les patients s'asseyaient sur une chaise et contractaient les muscles quadriceps aussi fort que possible et ce, pendant cinq secondes.

Au cours du suivi, 67 patients (7,2 %) ont développé une insuffisance cardiaque. Les chercheurs ont constaté que les personnes ayant une force maximale du quadriceps significativement plus élevée avaient 41% moins de risques de développer une insuffisance cardiaque après un infarctus aigu du myocarde. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite