La bourse ferme dans 2 h 47 min
  • CAC 40

    7 207,80
    +87,97 (+1,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 261,36
    +52,21 (+1,24 %)
     
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,0781
    +0,0062 (+0,58 %)
     
  • Gold future

    1 892,40
    +1,70 (+0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    21 117,24
    -507,36 (-2,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    524,61
    -12,28 (-2,29 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,88
    -0,59 (-0,75 %)
     
  • DAX

    15 595,26
    +183,21 (+1,19 %)
     
  • FTSE 100

    7 938,81
    +53,64 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,35
    -22,11 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    21 624,36
    +340,84 (+1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,2171
    +0,0101 (+0,84 %)
     

Les institutions financières britanniques se préparent à une hausse de la criminalité financière, et 100 % d'entre elles réévaluent leur approche du risque

Alors que la guerre fait rage en Ukraine et que l'inflation a des répercussions sur l'économie, les institutions financières du Royaume-Uni s'attendent à ce que le ralentissement économique qui s'ensuivra entraîne une hausse de la criminalité financière.

LONDRES, 18 janvier 2023 /PRNewswire/ -- Une nouvelle enquête menée auprès d'institutions financières par ComplyAdvantage, une société leader en matière de criminalité financière et de détection des risques de fraude, a montré que 100 % des professionnels de la conformité financière du Royaume-Uni réévaluent leur approche du risque de criminalité financière. Pour beaucoup d'entre eux, cela se traduira par un « dérisquage » ou une restriction de leurs relations avec les clients et les entreprises afin de minimiser la probabilité d'intégrer des criminels. Si cette approche semble efficace, elle peut aussi rendre plus difficile l'accès des consommateurs et des entreprises légitimes à des produits financiers tels que les prêts.

ComplyAdvantage's 2023 State of Financial Crime Report
ComplyAdvantage's 2023 State of Financial Crime Report

La gestion proportionnelle des risques est une stratégie de conformité essentielle, mais le dérisquage se produit lorsque les entreprises adoptent des politiques générales qui, en pratique, poussent les criminels vers des territoires moins réglementés. La réduction des risques peut également porter atteinte au système financier dans son ensemble, car elle affecte de manière disproportionnée des groupes tels que les organisations humanitaires et caritatives qui dépendent des services financiers pour soutenir les personnes vulnérables dans le monde entier. Le Groupe d'action financière, qui définit les normes mondiales en matière de lutte contre le blanchiment d'argent, a déclaré que la déréglementation « ne devrait jamais servir d'excuse à une banque pour éviter de mettre en œuvre une approche fondée sur le risque ».

Outre le fait que les professionnels de la conformité financière envisagent tous de réévaluer leur approche du risque financier, l'enquête a également montré que :

  • 62 % des équipes de conformité britanniques interrogées ont déclaré se préparer à une augmentation de la criminalité financière.

  • 69 % des institutions financières britanniques prévoient d'engager davantage de professionnels de la conformité, ce qui est nettement supérieur à la moyenne mondiale de 58 %.

Commentant les résultats, Vatsa Narasimha, PDG de ComplyAdvantage, a déclaré : « Au cours de la grande récession de 2007-2009, les institutions financières ont signalé une augmentation significative du niveau de la criminalité financière. Notre enquête montre que les entreprises, poussées par l'anticipation d'un ralentissement économique, s'attendent à une augmentation cette année encore. Cependant, la numérisation des affaires et des transactions depuis 2008, accélérée par la pandémie de coronavirus, signifie que le paysage de la criminalité financière est très différent aujourd'hui. Avec l'émergence constante de nouvelles tactiques de fraude et de blanchiment d'argent, l'agilité et l'investissement dans les dernières technologies de détection des risques n'ont jamais été aussi critiques. »

L'enquête a également montré que la cybercriminalité, les escroqueries à l'investissement et l'usurpation d'identité sont les principales infractions que les entreprises britanniques recherchent, ce qui indique qu'elles constituent des priorités pour les institutions financières. Alors que la plupart des délits financiers seront alimentés par le ralentissement économique, la fraude à l'investissement, en particulier, est souvent anticyclique par rapport à l'économie. À mesure que les méthodes d'accès au financement se raréfient, la tentation de recourir à de faux systèmes offrant des rendements apparemment « supérieurs à ceux du marché » augmente. Au Royaume-Uni, la fraude représente 40 % des délits signalés, mais seuls 2 % des fonds de la police sont consacrés à la lutte contre ce phénomène.

Pas de fin en vue pour les sanctions contre la Russie

L'enquête a également montré que la Russie reste le pays le plus préoccupant pour les entreprises britanniques à l'horizon 2023. 54 % des entreprises ont choisi la Russie, 42 % la Chine et 35% l'Afghanistan.

Comme le laissent entendre les résultats, une impasse dans la guerre en Ukraine est le scénario le plus probable, avec de nouvelles catégories sectorielles de sanctions possibles. Les puissances occidentales devraient également renforcer l'application des mesures existantes. Le renversement des sanctions est probablement une condition essentielle pour la Russie dans les négociations sur l'état final.

45 % des institutions financières britanniques ont indiqué au ComplyAdvantage qu'elles avaient modifié leur modèle d'entreprise en réponse à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, 57 % d'entre elles ayant procédé à des gels d'actifs et 54 % à des fermetures d'entreprises dans le pays. 3 % seulement ont déclaré que l'invasion n'avait eu aucun impact sur leurs activités.

Narasimha a ajouté : « Il est clair que les équipes chargées de la conformité et des sanctions se rendent compte de l'impact considérable que la guerre en Ukraine peut avoir, et aura, sur leurs activités. Cela se poursuivra en 2023 avec de nouveaux changements dans les listes de désignation des sanctions contre la Russie. Mais le paysage des sanctions ne se limite pas à la Russie. Les entreprises doivent donc se préparer aux mesures qui pourraient être prises en réponse à des événements géopolitiques survenant dans d'autres pays. Alors que les gouvernements occidentaux se concentrent sur l'amélioration de la mise en œuvre par le secteur privé et sur la prise de mesures d'application, il sera essentiel de se concentrer sur les sanctions au cours de l'année à venir. »

Des extrémistes financés par des plateformes de crowdfunding

L'attention se tourne également vers les plateformes de crowdfunding et la manière dont elles sont utilisées pour financer des groupes extrémistes. Lorsqu'on leur a demandé si elles avaient constaté un changement dans les tentatives d'utilisation des plateformes de financement décentralisées pour financer des groupes politiques extrémistes au cours des 12 derniers mois, 91 % des institutions financières britanniques ont signalé une augmentation. Pour 45 % des entreprises, cette augmentation a été qualifiée de « significative »

Andrew Davies, responsable mondial des affaires réglementaires chez ComplyAdvantage, explique : « Il est clair que de nombreuses plateformes de crowdfunding ont été prises de court par l'envolée de la demande pour leurs services. Le crowdfunding, en conjonction avec les cryptomonnaies et les médias sociaux, augmente les risques de financement du terrorisme en permettant aux mauvais acteurs d'utiliser la portée des plateformes de crowdfunding et les technologies des cryptomonnaies pour obtenir le soutien des adeptes et recevoir des fonds. Les plateformes de crowdfunding doivent s'assurer qu'elles disposent de solutions appropriées de lutte contre la fraude et le blanchiment d'argent. Les banques et les autres fournisseurs travaillant avec des organisations de crowdfunding devraient effectuer des contrôles préalables renforcés avant d'accepter un partenariat, ou ils risquent d'être exposés à des risques de criminalité financière et à la mauvaise publicité qui en découle. »

À propos de l'enquête

En octobre 2022, ComplyAdvantage a interrogé 800 décideurs en matière de conformité aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, à Singapour, à Hong Kong et en Australie. 100 répondants étaient situés au Royaume-Uni.

Tous les répondants travaillent actuellement dans les services financiers, avec plus de 50 employés et des actifs totaux de plus de 5 milliards de dollars.

Ceux qui ont répondu à l'enquête approfondie sont représentés par les secteurs suivants : institutions financières (par exemple, les banques), gestion de patrimoine et d'investissement, marchés des capitaux, entreprises de services monétaires, échanges de cryptomonnaies et assurances.

À propos de ComplyAdvantage

ComplyAdvantage est la principale source de données sur les risques de criminalité financière et de technologie de détection des fraudes pilotée par l'IA du secteur financier. La mission de ComplyAdvantage est de neutraliser le risque de blanchiment d'argent, de financement du terrorisme, de corruption et d'autres crimes financiers. Plus de 1 000 entreprises dans 75 pays s'appuient sur ComplyAdvantage pour comprendre le risque des personnes avec lesquelles elles font des affaires grâce à la seule base de données mondiale en temps réel sur les personnes et les entreprises. La société identifie quotidiennement des milliers d'événements à risque à partir de millions de points de données structurés et non structurés.

ComplyAdvantage a quatre centres mondiaux à Londres, New York, Singapour et Cluj-Napoca et est soutenu par Goldman Sachs, Ontario Teachers, Index Ventures et Balderton Capital. Pour en savoir plus complyadvantage.com.

Photo : https://mma.prnewswire.com/media/1983913/The_State_of_Financial_Crime_2023.jpg

Cision
Cision

View original content:https://www.prnewswire.com/news-releases/les-institutions-financieres-britanniques-se-preparent-a-une-hausse-de-la-criminalite-financiere-et-100--dentre-elles-reevaluent-leur-approche-du-risque-301725190.html