La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    47 886,86
    +1 634,97 (+3,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Instagram va filtrer les DM automatiquement pour lutter contre le harcèlement

·1 min de lecture

Instagram met en place une nouvelle fonctionnalité pour lutter contre le harcèlement. Le réseau social, propriété de Facebook, permet depuis mercredi 21 avril à ses utilisateurs de filtrer les messages directs (Direct messages ou DM) reçus sur la plateforme pour les expurger des expressions injurieuses, un nouveau pas pour le réseau social qui veut donner des gages dans la lutte contre le harcèlement en ligne. "Dans la mesure où les messages directs sont des conversations privées, nous n'y recherchons pas de manière proactive des signes de discours haineux ou de harcèlement comme nous le faisons ailleurs sur Instagram", explique la populaire application de partage d'images dans un communiqué.

Les utilisateurs de sept pays (Royaume-Uni, France, Irlande, Allemagne, Australie, Nouvelle-Zélande, Canada) peuvent activer une option permettant de masquer automatiquement les "demandes de messages directs" (invitations à discuter) contenant des mots, expressions ou emojis offensants. "C'est dans ces pays qu'il y a eu des personnalités publiques, notamment des footballeurs, qui ont été victimes d'abus et de termes offensants dans les messages directs", a précisé à l'AFP Clotilde Briend, responsable des politiques publiques chez Instagram.

À lire aussi — Instagram : de sa création à son rachat par Facebook, 8 anecdotes que vous ignorez sûrement

Selon elle, "la majeure partie des discours de haine émanent de ces demandes de messages directs. On va donner la possibilité à chacun de nous signaler (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le rover Perseverance a produit de l'oxygène sur Mars
Covid-19 : le vaccin franco-autrichien de Valneva entre dans sa dernière étape avant sa mise sur le marché
Indien, brésilien, sud-africain... Ce qu'il faut savoir sur ces variants qui inquiètent les scientifiques
TikTok est accusé d'avoir collecté illégalement les données de millions d'enfants au Royaume-Uni
Le cofondateur du Dogecoin raconte comment la cryptomonnaie parodique s'est transformée en une folle tendance