Marchés français ouverture 58 min

Instagram peut-il vraiment empêcher les captures d'écran intempestives?

1 / 2

Instagram peut-il vraiment empêcher les captures d'écran intempestives?

Pour dissuader de faire des captures de contenus pour alimenter leur propre fil, Instagram teste une méthode de signalement des copieurs. Mais déjà, des méthodes sont dévoilées pour contourner le système qui révolte des utilisateurs.

Sur Twitter, des internautes dénoncent le projet d’Instagram comme une atteinte à la liberté. Mais comme le réseau social le signale, il s’agit de "protéger l’expérience utilisateur"? De dissuader ceux qui créent des contenus en copiant ceux des autres avec des captures d’écran effectuées directement avec leur smartphone.

L'appli teste une fonctionnalité qui va alerter l’auteur par un message lorsque ses images (photo ou vidéos) seront utilisées. L’idée n’est pas nouvelle. La filiale de Facebook s’inspire de Snapchat qui, en cas de capture, avertit la communauté.

La méthode d’Instagram est légèrement différente. Un message s’affichera pour prévenir que la prochaine fois, l’auteur sera prévenu. Et en cas de récidive, il sera informé par une icône disposée près du nom du contrefacteur. Avec ce bonnet d’âne virtuel, il s'expose à deux risques: rendre des comptes à l’auteur et être livré à la vindicte populaire.

Le mode avion pour survoler les risques

Des solutions existent pour éviter ce châtiment. En effet, depuis l’annonce du test d’Instagram, les internautes ont trouvé des trucs pour contourner la méthode anti-capture. La plus simple consiste à prendre en photo l’écran du smartphone avec un autre appareil. Simple mais l’image ne sera pas d’une bonne qualité. Comme le dévoile TechCrunch, l’autre méthode consiste à charger un contenu et de...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi