Marchés français ouverture 1 h 57 min
  • Dow Jones

    31 391,52
    -143,99 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 358,79
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    29 540,81
    +132,64 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    29 627,18
    +531,32 (+1,83 %)
     
  • BTC-EUR

    40 678,88
    -279,19 (-0,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    987,12
    -0,97 (-0,10 %)
     
  • S&P 500

    3 870,29
    -31,53 (-0,81 %)
     

Inondations en Nouvelle-Aquitaine : décrue quasi générale sauf en Charente-Maritime

·1 min de lecture

La Nouvelle-Aquitaine touchée par des inondations ces derniers jours connait samedi une décrue quasi générale. Selon les préfectures, la situation s'améliore dans la plupart des départements et notamment dans le Lot-et-Garonne visité vendredi par le Premier ministre Jean Castex. Seule exception, la Charente-Maritime où l'eau continue de monter lentement, notamment dans le secteur de Saintes.  Un "pic plateau" est attendu lundi. 

L'eau va continuer de monter en Charente

En Charente-Maritime, où continuent à lentement monter les eaux, "sous surveillance", de la Charente et de la Boutonne en vigilance orange, quelque 190 personnes ont été évacuées par précaution de leurs habitations. A Saintes, les eaux de la Charente atteignaient 6 mètres à la mi-journée, inondant les berges. Cette crue reste toutefois loin du record historique de 1982 à 6,84 mètres. Samedi matin, une sinistrée de la ville assurait : "On le sait que ça peut inonder, donc faut faire avec. Ca monte lentement. On va prévoir, on va surélever les meubles, tout va bien se passer". "J'ai très peur depuis trois jours, là j'ai appelé les pompiers car je n'avais aucune solution. Moi je peux sortir toute seule. C'est mon mari, il est très handicapé", ajoutait de son côté Mamy, en passe d'être évacuée.

Des rues ont été fermées, moins d'une centaine de foyers privés d'électricité mais "l'accessibilité générale de la commune n'est pas remise en cause" et gare, centres commerciaux, ponts, administrations, etc, restent fonctio...


Lire la suite sur Europe1