La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 184,82
    -29,08 (-0,40 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 207,16
    -5,43 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    33 963,84
    -106,58 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0647
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 944,90
    +5,30 (+0,27 %)
     
  • Bitcoin EUR

    24 933,69
    -5,58 (-0,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    565,87
    -2,18 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,33
    +0,70 (+0,78 %)
     
  • DAX

    15 557,29
    -14,57 (-0,09 %)
     
  • FTSE 100

    7 683,91
    +5,29 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 211,81
    -12,18 (-0,09 %)
     
  • S&P 500

    4 320,06
    -9,94 (-0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    32 402,41
    -168,62 (-0,52 %)
     
  • HANG SENG

    18 057,45
    +402,04 (+2,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,2240
    -0,0054 (-0,44 %)
     

Inondations en Libye: un garçon de 11 ans survit miraculeusement après la mort de toute sa famille

Une semaine après les inondations qui ont fait plus de 3000 morts dans la ville de Derna en Libye, des rescapés racontent la catastrophe. Parmi eux, Yousif, 11 ans, a perdu 11 membres de sa famille.

"Je me suis réveillé sur le sol." Yousif, 11 ans, a miraculeusement survécu la semaine dernière aux inondations qui ont fait, selon un dernier bilan officiel, près de 3300 morts à Derna, au nord de la Libye. Le Croissant-Rouge libyen a de son côté assuré qu'au moins 11.000 personnes étaient mortes dans la catastrophe.

Dans cette ville de 100.000 habitants bordant la Méditerranée, les inondations, provoquées le 10 septembre par la rupture de deux barrages sous la pression des pluies torrentielles déversées par la tempête Daniel, ont tué 11 membres de sa famille, a affirmé son oncle à Sky News.

"L'eau nous a soulevés, puis nous a écrasés au sol, a confié le garçon au média britannique. Je me suis réveillé par terre, puis je me suis levé et j'ai marché. Plus tard, une voiture de police nous a emmenés dans une école."

Selon Sky News, la famille de Yousif a été emportée vers la Méditerranée, et seul le garçon a été rejeté sur la rivage par les vagues. Il s'en est sorti quasiment indemne avec quelques égratignures et un bandage au pied droit.

Avoir "vu la mort"

Les témoignages comme celui de Yousif se multiplient ces derniers jours alors que Derna cherche toujours ses morts.

"J'ai quitté la maison et je n'ai rien emporté à part mes lunettes et mon téléphone portable. Je suis sorti et l'eau secouait les portes en fer", a raconté à l'AFP Abdel Moneim Awad Al-Cheikh, 73 ans.

Mohamad Abdelhafidh, un Libanais résidant à Derna, a dit avoir "vu la mort". Il dormait quand il a senti une "secousse". "J'ai cru à un tremblement de terre."

Il a alors demandé à sa sœur et son père de descendre dans la rue, mais depuis son balcon, il a découvert que l'eau était montée jusqu'au niveau de son appartement, au troisième étage.

Il a raconté que lui et les membres de sa famille étaient montés dans les étages supérieurs où ils sont restés jusqu'à ce que le niveau de l'eau baisse.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - "L'enjeu énorme" en Libye : "sauver les vivants", fournir l'aide humanitaire pour 250,000+ habitants