La bourse ferme dans 39 min
  • CAC 40

    6 643,34
    -58,64 (-0,87 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 162,05
    -32,87 (-0,78 %)
     
  • Dow Jones

    34 744,09
    -20,73 (-0,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,1711
    -0,0036 (-0,30 %)
     
  • Gold future

    1 747,50
    -2,30 (-0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    36 326,08
    -1 601,12 (-4,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 056,31
    -46,75 (-4,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,74
    +0,44 (+0,60 %)
     
  • DAX

    15 534,80
    -109,17 (-0,70 %)
     
  • FTSE 100

    7 064,31
    -14,04 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 983,55
    -68,70 (-0,46 %)
     
  • S&P 500

    4 443,70
    -5,28 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3668
    -0,0052 (-0,38 %)
     

Inondations dans le Gard : les sinistrés évaluent les dégâts et craignent de nouveaux orages

·1 min de lecture

La prudence est toujours de mise dans le Gard et l'Hérault, où les conditions météo pourraient à nouveau se dégrader après les fortes intempéries survenues depuis mardi. Huit départements sont en vigilance orange dans le quart sud-est pour des risques d'orages et d'inondations. À Uchaud, dans le Gard, où l'état de catastrophe naturelle sera déclaré la semaine prochaine, l'heure est au nettoyage pour les personnes touchées par ces très fortes intempéries.

"Notre voiture est morte"

Depuis plus de 24 heures, les sinistrés, bien aidés par la famille, les amis, les pompiers, se retroussent les manches pour nettoyer des lieux de vie, des garages ou encore des jardins complètement recouverts de boue ou de gravats. "On est là depuis ce matin (mercredi matin, ndlr) J'ai des amis qui sont arrivés", explique un sinistré. "Il y a eu plein d'eau et de boue dans l'appartement. On a pu récupérer ce qu'on a pu récupérer. On a déjà été pas mal de chose. Notre voiture est morte. Ça a arraché les plaques les plaques de goudron."

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Le programme est assez lourd pour les sinistrés : nettoyer, trier les affaires définitivement endommagées et prendre contact avec leur compagnie d'assurance. "J'ai eu un serveur vocal", confie une habitante. "J'attends qu'ils me contactent. C'est compliqué de les joindre. J'ai essayé deux fois et j'ai laissé un message, ils doivent me rappeler."

Les habitants vigilants jusqu'à jeu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles