La bourse ferme dans 4 h 10 min
  • CAC 40

    6 666,25
    -3,60 (-0,05 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 169,33
    +2,50 (+0,06 %)
     
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1636
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • Gold future

    1 782,30
    +11,80 (+0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    54 910,92
    +1 106,07 (+2,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 481,56
    +18,20 (+1,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,03
    -0,93 (-1,12 %)
     
  • DAX

    15 533,88
    +18,05 (+0,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 222,44
    +4,91 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 255,55
    +40,03 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    26 136,02
    +348,81 (+1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3760
    -0,0033 (-0,24 %)
     

Les initiatives de la rentrée pour soutenir l'arrivée des femmes dans la tech

·2 min de lecture

Les femmes galèrent encore à se faire une place dans l'univers de la tech. Mais cette rentrée est riche d'initiatives (Ada tech school, Sista, IA et Union européenne) pour corriger ces inégalités persistantes. Et leur laisser la place qu'elles méritent.

Mais où sont les femmes ? A tous les étages de la fusée Licornes, le constat est accablant. Une seule licorne française compte des cofondatrices -- et elles sont aussi peu nombreuses à diriger les scale-up du Next40, . Du côté des investisseurs, selon l'association Sista pour la place des femmes dans la tech, le bilan n'est guère plus brillant : à peine 3 % des start-up avec une équipe 100 % féminine ont été financées, contre 100 % pour les équipes à 100 % masculines. La proportion de femmes embauchées dans les métiers numériques atteint bien les 27,9 %, selon une étude du Syntech de mars 2021, mais elles sont concentrées dans les médias sociaux, le marketing et la communication digitale. Au détriment des métiers techniques, le développement web ou l'intelligence artificielle. Entre 2018 et 2020, le nombre de femmes dans les formations numériques a augmenté de... 0,8 %. Pis, toujours selon Sista, l'essentiel d'entre elles « a l'impression qu'elles doivent travailler plus pour prouver leur valeur au travail » ! Pour attaquer le problème de front, les initiatives se multiplient.

Lire aussi

Des femmes qui codent

Ainsi, l'Ada tech school, née en 2019, pour lutter contre la pénurie de développeurs en formant des femmes et des personnes issues de la diversité. Largement inspirée des méthodes Montessori, elle est basée sur la pédagogie de la bienveillance, la collaboration entre élèves et un faible niveau de compétition. Elle recrute ses élèves différemment, en se basant plus sur les soft skills. De quoi ouvrir la voie aux candidates pas forcément bardées de diplômes ? Ses effectifs sont surtout des jeunes femmes âgées de 18 à 42 ans en reconversion professionnelle. "Notre priorité est de changer la culture de la tech pour qu'elle soit plus accueillante pour les femmes. De faire évoluer aussi les stéréotypes des salariés et recruteurs", dit la créatrice de l'école, Chloé Hermary. pour financer l'ouverture d'un deuxième campus à Nantes, et initier les formateurs, codeurs e[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles