La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 225,61
    -458,13 (-1,54 %)
     
  • Nasdaq

    10 737,51
    -314,13 (-2,84 %)
     
  • Nikkei 225

    26 422,05
    +248,07 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    0,9820
    +0,0081 (+0,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 165,87
    -85,01 (-0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    19 856,30
    -201,99 (-1,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    444,40
    -1,58 (-0,35 %)
     
  • S&P 500

    3 640,47
    -78,57 (-2,11 %)
     

Initiation de paiement: comment ça fonctionne et quelles sont les conditions?

©CC0 Domaine public / PxHere

PRATIQUE- Introduite par les récentes directives européennes, l’initiation de paiement est une solution de centralisation des données bancaires, qui permet des virements plus sûrs et automatisés.

L’initiation de paiement a été introduite par la Directive européenne sur les services de paiement 2 (DSP2) du 13 janvier 2018. Derrière ce nom obscur se cache l’une des récentes innovations du secteur bancaire en faveur d’une plus grande transparence et surtout d’une plus grande sécurité des échanges.

Qu’est-ce que l’initiation de paiement?

L’initiation de paiement est un processus de paiement permettant de regrouper ensemble, au cœur d’une même interface de programmation, des opérations bancaires pour les clients détenteurs de comptes dans plusieurs banques différentes. Ce service, qui s’applique aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises, s’appuie sur de nouveaux acteurs tiers ou third-party providers (TPP). Ces derniers sont principalement des start-up technologiques () spécialisées dans le domaine bancaire. Ces dernières se chargent d’agréger les informations de comptes bancaires au sein d’un même service, permettant au client de lancer n’importe quelle opération bancaire sur n’importe quel compte lié, sans passer par le site ou l’application bancaire en question. Cette approche décentralisée est mise au service de l’open banking, c’est-à-dire le partage sécurisé des données bancaires via des interfaces de programmation (ou Application Programming Interface/API) tierces.

L’initiation de paiement recourt à un prestataire de services d’investissement (PSI) qui se charge de collecter et d’agréger les informations bancaires de chacun des comptes bancaires d’un client. Via une application ou un site Internet dédié, le PSI peut alors entreprendre une transaction financière par virement d’un compte à l’autre, sans passer par les réseaux de carte bancaire traditionnels que sont Visa et Mastercard. Les virements traditionnels impliquent que le payeur soit obligé de connaître les données bancaires (par l’envoi d’un RIB par exemple) du destinataire pour valider et envoyer le paiement. S’il recourt à l’initiation de paiement, le client choisit dans un premier temps la [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi