La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 210,21
    -1 009,88 (-1,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3707
    -0,0028 (-0,20 %)
     

ING : comment le Livret Epargne Orange est devenu le pire livret de France

Vincent MIGNOT
·1 min de lecture
Logo ING au siège de la banque à Amsterdam
Logo ING au siège de la banque à Amsterdam

Nous sommes en mars 2000. La banque néerlandaise ING débarque en France avec une offre qui contraste avec ce qui existe à l’époque sur le marché : pas d’agence, mais des conseillers accessibles par téléphone et un livret d’épargne bancaire particulièrement attractif, le Livret Epargne Orange (LEO), qui affiche à l’époque un taux… de 5% ! Rapidement, ce « super-livret » devient l’objet d’une saga publicitaire à la télévision, dans laquelle ING s’amuse à casser les codes traditionnels de la banque. Le LEO devient ainsi le premier symbole d’une forme de modernité bancaire, inédite en France à l’époque, mais qui depuis s’est installée.

Un nouveau levier pour dissuader les dépôts

21 ans plus tard, le LEO n’est plus vraiment ce qu’il était. Son rendement est au plus bas, au sens strict du terme : 0,01%, depuis le 1er janvier 2021, impossible de faire pire pour un compte rémunéré ! ING vient pourtant d’activer un autre levier pour dissuader ses clients d’y mettre de l’argent : à partir du 19 mai prochain, les dépôts y seront limités à 100 000 euros, contre 3 millions d’euros jusqu’ici.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Livret A, assurance vie... Votre épargne menacée par la hausse des prix ?
- Boursorama est de retour avec une grosse prime
- Taxe foncière et taxe d'habitation : une (très) bonne nouvelle