Marchés français ouverture 7 h 12 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 287,79
    -231,39 (-0,81 %)
     
  • EUR/USD

    1,2082
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +76,96 (+0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    29 718,79
    -78,68 (-0,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    700,17
    -34,97 (-4,76 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

INFORMATION EUROPE 1 - Les propositions de la France pour modifier l'espace Schengen

·1 min de lecture

C'est une priorité depuis les récents attentats survenus à Nice ou encore à Vienne : Paris veut améliorer le fonctionnement de l'espace sans frontières de Schengen pour mieux lutter contre le terrorisme. Le président de la République, Emmanuel Macron, va faire des propositions à ses homologues à Bruxelles dans dix jours. Mais la France a déjà soumis une note à quelques capitales européennes. Elle souhaite notamment un "Conseil de sécurité intérieure", chargé entre autres de sanctionner les pays qui gèrent mal leurs frontières.

Des évaluations et des sanctions

L'idée, c'est que ce "Conseil de sécurité intérieur" rassemble quatre fois par an les ministres de l'Intérieur de l'espace Schengen. Sa mission : vérifier que les frontières communes soient bien contrôlées et s'assurer que les informations de sécurité soient partagées, notamment via les bases de données européennes.  

>>Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

La Commission européenne serait chargée d'évaluer chaque pays. En cas de "manquements répétés", sur la base de ces évaluations, les ministres pourraient prendre des sanctions. Un Etat pourrait être "suspendu" de Schengen, par exemple. C'est déjà possible en théorie, mais très compliqué à réaliser.

Une réunion annuelle des chefs d'Etat et de gouvernement 

Autre proposition française : une réunion une fois par an des chefs d'Etats et de gouvernement pour "confirmer les décisions les plus sensibles et donner les orientations pour l'année à venir". L'obj...


Lire la suite sur Europe1