La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,26 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    30 015,15
    -82,63 (-0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,14 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

INFO JDD. Une trentaine de citoyens tirés au sort vont plancher sur la campagne vaccinale

·1 min de lecture

Ce ne sera pas tout à fait une réplique de la convention ­citoyenne pour le climat. Mais le gouvernement s'est inspiré de ce débat public pour essayer de gérer les questions que suscite le vaccin dans l'opinion. L'objectif de ce "collectif de citoyens" ­annoncé par Emmanuel Macron le 24 ­novembre est de "nourrir le pouvoir exécutif et législatif dans la menée à bien de la campagne de vaccination et d'ajuster les réponses qui doivent être apportées aux Français", ­explique-t-on au Conseil économique, social et environnemental (Cese).

Une première réunion est prévue jeudi

Comme pour la convention ­climat, c'est sous son égide ­qu'auront lieu les débats ; l'assemblée consultative devant être saisie dans les jours qui viennent par le Premier ministre Jean Castex. Une première réunion est prévue jeudi pour discuter notamment des ­critères qui permettront de procéder au tirage au sort des citoyens – une trentaine, quand la convention climat en comptait 150. "Un tirage au sort nécessite de la transparence, explique-t-on au Cese. Il ne faut pas bâcler ce point de départ car il conditionne la crédibilité de la démarche." L'objectif est que le groupe se mette au travail à partir de janvier.

En 2016, l'expérience citoyenne souhaitée par la ministre de la Santé de l'époque, Marisol ­Touraine, et dont l'objectif était de rétablir la confiance des Français à l'égard des vaccins, avait ainsi ­suscité des doutes concernant ­l'indépendance et la transparence de ses membres. Comme à l'époque, ...


Lire la suite sur LeJDD