La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 349,81
    +48,20 (+0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Qui sont ces "influenceurs de la finance" français qui déferlent sur les réseaux sociaux?

AFP - -

Après deux plaintes contre des influenceurs vantant des placements (un peu trop) miraculeux, il est temps de se pencher sur les "finfluenceurs", ces influenceurs de la finance et notamment ceux, car il y en a, qui s'adressent aux internautes et aux épargnants français.

Qui sont ces influenceurs financiers, ces Youtubeurs, ces Tiktokeurs et autres Instagrameurs qui poussent de jeunes adultes à ouvrir des comptes boursiers et à spéculer sur des monnaies ou des titres boursiers? Deux plaintes seront déposées au parquet de Paris cette semaine jettent un jour nouveau sur ces quelques dizaines de personnalités, qui acceptent de faire la publicité pour des activités qu’ils ne comprennent pas… L’une vise la plateforme Animoon, un projet inspiré du jeu de cartes Pokémon, qui a convaincu plus de 5.000 investisseurs d’apporter 6,3 millions de dollars pour un site qui n’a jamais vu le jour et dont les fondateurs sont introuvables. La seconde plainte vise deux stars de la téléréalité, Marc Singainy Tevanin et Nadira Brik Chaouche (alias Marc et Nadé Blata), qui ont incité leurs abonnés sur les réseaux sociaux à miser sur le Forex. A la clé, des promesses de gains importants… qui n’ont jamais été réalisés. "Je l’ai vu dans l’émission de Cyril Hanouna. Ça donne une certaine crédibilité." expliquait Mel, une victime sur FranceInfo.

Argent facile. Mais pour qui?

Sur son site, Marc Blata affirmait: "Tu as 100% de chance de gagner de l'argent tous les mois avec moi", "inscris-toi, ça va encaisser fort" et il encourageait ses followers à le rejoindre sur une plateforme de trading pour faire les mêmes investissements que lui. Un dépôt de 250 € sur la plateforme permet de rejoindre la chaîne Telegram où il donne ses "conseils". En fait, il ne faisait pas de trading, mais touchait plusieurs centaines d’euros (il aurait gagné près d’un million ainsi) à chaque ouverture de compte d’une de ses "filleuls". Des agissements dénoncés par Nabil, un autre influenceur. Quant à Mel, qui a perdu plusieurs milliers d’euros dans l’affaire, il précise sur FranceInfo: "Ce que j'attends de la justice, c'est surtout qu'ils n'arrivent plus à arnaquer d'autres personnes. Parce qu’ils continuent encore aujourd'hui et apparemment, il n'y a pas qu'eux.”

Il n’y a pas qu’eux, [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi