La bourse ferme dans 7 h 53 min
  • CAC 40

    6 437,51
    +7,32 (+0,11 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 740,28
    -1,23 (-0,03 %)
     
  • Dow Jones

    32 654,59
    +431,17 (+1,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0520
    -0,0036 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 812,60
    -6,30 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    28 304,53
    -784,72 (-2,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    668,54
    +425,86 (+175,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    113,75
    +1,35 (+1,20 %)
     
  • DAX

    14 187,53
    +1,59 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 513,54
    -4,81 (-0,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 984,52
    +321,73 (+2,76 %)
     
  • S&P 500

    4 088,85
    +80,84 (+2,02 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • HANG SENG

    20 591,79
    -10,73 (-0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,2415
    -0,0078 (-0,62 %)
     

Inflation: comment les restaurateurs s’adaptent face à la flambée des prix?

Face à la flambée des prix de l’énergie et de certains produits alimentaires, 40% des professionnels de la restauration assurent avoir augmenté leurs prix depuis janvier 2022, selon le GNI. Une mesure nécessaire pour leur survie, bien que d’autres solutions existent pour réduire les pertes.

Après des mois de fermeture liées au , le secteur la restauration est désormais frappé de plein fouet par , poussant les professionnels à trouver des solutions pour éviter la catastrophe. En un an, les prix alimentaires ont flambé de 2,8%, 7,2% pour les produits frais, selon les données de l’ publiées en mars. Dans le détail, ce sont les pâtes et la moutarde qui ont connu la plus forte augmentation. Ils se vendent respectivement 13,4% et 7,8% plus cher qu’en mars 2021, d’après l’ qui a passé au crible les produits alimentaires vendus en grande distribution. On retrouve ensuite l’huile (+7,4%), la farine (+7,1%), la viande (+5,3%), le café (+4,5%), le sucre (+4,2%), le beurre (+3,5%) et les œufs (+3,3%). Une hausse des prix qui s’explique par "les aléas climatiques, impactant les récoltes, et par l", détaille Emily Mayer, directrice Business Insights auprès de l'institut IRI.

Et les prix devraient encore augmenter les prochains mois selon l’experte, . Cette dernière "a provoqué un choc majeur sur les marchés des produits de base et modifié la physionomie des échanges, de la production et de la consommation dans le monde. Les prix vont se maintenir à des niveaux historiquement élevés jusqu’à la fin de 2024", a d’ailleurs alerté la Banque mondiale dans un .

Le prix de l’huile de tournesol a presque triplé en un an

Depuis l’offensive russe en Ukraine, certaines denrées ont vu leur prix s’envoler. C’est notamment le cas de dont près de 80% de la production mondiale provient des deux pays en guerre. Son prix tournait autour des "350-380 euros la tonne contre 1.000 euros aujourd’hui", explique Franck Trouet, porte-parole du Groupement National des Indépendants hôtellerie et restauration (GNI). Une situation qui a poussé les restaurateurs et les consommateurs à se ruer sur cette huile pour en stocker. Résultat: les rayons sont vides depuis plusieurs semaines et certains distributeurs, dont les grossistes, rationnent les ventes. "Il n’y en a plus beaucoup dans les rayons[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles