La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 811,40
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 093,94
    -99,60 (-0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Inflation : un responsable de la BCE suggère de taxer les riches et les superprofits

PIXABAY

Pour des raisons à la fois macroéconomiques et d'équité alors que le choc énergétique affecte les populations via une inflation record, "les gouvernements devraient soutenir les revenus et la consommation des ménages et des entreprises qui souffrent le plus", a déclaré le chef économiste de la Banque centrale européenne (BCE), Philip Lane, dans une interview au quotidien autrichien "der Standard" publiée mardi. "La grande question est de savoir si une partie de ce soutien doit être financée par des hausses d'impôts pour les mieux nantis", poursuit-il.

Sa réponse : "Cela pourrait prendre la forme d'une hausse des impôts sur les hauts revenus ou sur les industries et les entreprises qui sont très rentables malgré le choc énergétique", estime cet influent membre du conseil des gouverneurs de l'institut monétaire. La BCE prône des aides ciblées des États afin de protéger les ménages de l'impact de l'inflation, comme l'a encore déclaré lundi sa présidente Christine Lagarde devant le Parlement européen. De même, "si vous soutenez ceux qui sont dans le besoin en augmentant les impôts, cela a moins d'effet sur l'inflation que si vous augmentez les déficits", justifie M. Lane.

L'idée de taxer les plus aisés fait déjà son chemin au sein de la zone euro, où le gouvernement espagnol veut instaurer un impôt temporaire et exceptionnel pour les 1% les plus riches de la population, afin de financer les mesures mises en place pour atténuer l'impact de l'envolée de l'inflation. La France n'est pas (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Guerre en Ukraine : Gibraltar vend le yacht d'un oligarque russe et récupère une coquette somme
La Chine utilise des drones armés pour protéger ses frontières
Présidentielle 2022 : une enquête ouverte sur le financement de la campagne de Valérie Pécresse
Shakira, accusée de fraude fiscale, va se défendre lors d'un procès
Covid-19 : les nouveaux vaccins commenceront à être administrés début octobre