Marchés français ouverture 5 h 48 min
  • Dow Jones

    30 775,43
    -253,88 (-0,82 %)
     
  • Nasdaq

    11 028,74
    -149,16 (-1,33 %)
     
  • Nikkei 225

    26 328,00
    -65,04 (-0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0474
    -0,0009 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    19 439,49
    +140,85 (+0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    436,27
    +4,80 (+1,11 %)
     
  • S&P 500

    3 785,38
    -33,45 (-0,88 %)
     

Inflation: Londres taxe les géants pétroliers pour aider les plus modestes

Pour aider les Britanniques à faire face à l'inflation, le gouvernement de Boris Johnson a décidé ce jeudi 26 mai d'instaurer une taxe sur les bénéfices des géants pétroliers pour financer, en partie, un paquet d'aides à 15 milliards de livres.

Londres s'est résolu jeudi à instaurer une taxe sur les bénéfices des géants pétroliers pour financer des milliards de livres d'aides face à la flambée du coût de la vie, après avoir refusé de le faire pendant des semaines. Ces annonces surviennent au lendemain d'un qui fragilise à nouveau le Premier ministre , décidé à tourner la page.

Le ministre des Finances Rishi Sunak a dévoilé jeudi au Parlement un paquet d'aides à 15 milliards de livres pour les ménages les plus défavorisés, financé en partie par une taxe exceptionnelle sur les bénéfices des géants des hydrocarbures, qui devrait permettre de lever 5 milliards de livres, selon le Trésor. Le ministre a affirmé à Westminster que grâce à ces mesures les Britanniques les plus modestes "sentiront le poids (de l'inflation) s'apaiser". Elle a atteint 9% en avril, un sommet en 40 ans.

D'après un communiqué du Trésor britannique, "près d'un ménage sur 8 parmi les plus vulnérables au Royaume-Uni recevra au moins 1.200 livres cette année, y compris un paiement unique de 650 livres face au coût de la vie, une hausse du revenu minimal (Universal Credit) de 400 livres et un doublement de la réduction sur les factures énergétiques".

L'autorité britannique de l'énergie Ofgem a prévenu mardi que le plafond des prix énergétiques pourrait augmenter de plus de 40% en octobre, soit 800 livres (plus de 930 euros) supplémentaires par an et par foyer.

Une taxe temporaire

Au total, avec les mesures évaluées à 22 milliards de livres déjà annoncées, le total des aides face "au coût de la vie pour les ménages à bas revenus atteint 37 milliards de livres cette année", relève le Trésor.

Ces mesures seront notamment financées par une taxe "temporaire de 25% sur les bénéfices énergétiques pour les entreprises de pétrole et gaz, reflétant leurs profits extraordinaires" depuis , qui a aggravé la flambée des cours des hydrocarbures.

Le Trésor précise cependant que la nouvelle taxe pourra être déduite d'une "dotation généreuse de 80%" pour encou[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles