La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    27 850,75
    +172,51 (+0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,35
    +0,46 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Inflation, guerre en Ukraine... « Le plus dur est devant nous », prévient Bruno Le Maire

Le Maire lors de la présentation PLF2018
Le Maire lors de la présentation PLF2018

« Il y a la guerre en Ukraine, la flambée du prix des matières premières, une inflation nouvelle qui est le premier sujet de préoccupation économique », a expliqué le ministre, selon des propos rapportés par l'AFP.

L'inflation sera élevée en 2022, quel que soit le scénario. La Banque de France évalue l'inflation à 3,7% dans son scénario le plus optimiste. Dans ses projections les plus pessimistes, elle pourrait monter jusqu'à 4,4%. Un niveau de hausse des prix jamais atteint depuis 2008.

+5% sur les produits de grande consommation d'ici le début de l'été ?

La guerre en Ukraine provoque une envolée durable des prix des matières premières. Et la situation n'est pas prête de s'améliorer à en croire les prévisions d'Emily Mayer, directrice business insight à l'institut d'études spécialisé IRI : « Sur un an, l'inflation s'élève à 3,1% pour les seuls produits alimentaires », explique-t-elle dans Le Parisien. Elle annonce dans le même quotidien que « la tendance va s'accentuer » : « D'ici le début de l'été, il faut s'attendre à ce que la hausse des prix de produits de grande consommation atteigne ou dépasse les 5%. »

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts : 10 erreurs classiques à éviter pour votre déclaration de revenus
- Inflation : le reste à vivre des ménages modestes « durement touché » en 2022
- Retraites indexées, dividende salarié... Que pensent les Français des promesses de Macron ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles