Publicité
La bourse ferme dans 45 min
  • CAC 40

    8 089,07
    +48,71 (+0,61 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 994,74
    +57,89 (+1,17 %)
     
  • Dow Jones

    38 452,99
    +213,01 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0708
    +0,0051 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    2 334,60
    -11,80 (-0,50 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 407,17
    +411,36 (+0,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 437,86
    +23,10 (+1,63 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,09
    +0,19 (+0,23 %)
     
  • DAX

    18 089,62
    +228,82 (+1,28 %)
     
  • FTSE 100

    8 035,38
    +11,51 (+0,14 %)
     
  • Nasdaq

    15 668,38
    +217,08 (+1,40 %)
     
  • S&P 500

    5 062,13
    +51,53 (+1,03 %)
     
  • Nikkei 225

    37 552,16
    +113,55 (+0,30 %)
     
  • HANG SENG

    16 828,93
    +317,24 (+1,92 %)
     
  • GBP/USD

    1,2454
    +0,0104 (+0,84 %)
     

Inflation : le gouverneur de la Banque de France prévoit un pic "très probable" d'ici juin

Adobe Stock

Encore quelques mois pour que le pic d'inflation soit atteint. C'est ce que pense le gouverneur de la Banque de France, selon qui le pic sera "très probablement" atteint d'ici juin. Mais le retour à l'objectif de 2% sera long et les consommateurs semblent douter d'un recul durable des prix. "L'inflation culminera très probablement, sauf nouvelles surprises, au cours du premier semestre de cette année", a déclaré François Villeroy de Galhau qui participait par visioconférence à un colloque organisé par l'hebdomadaire allemand Die Zeit. "Nous ne sommes pas très loin" du pic, a-t-il ajouté, alors que les faits semblent déjà lui donner raison: de 10,4% en octobre, l'inflation a déjà nettement reculé dans la zone euro en janvier, à 8,5% et pour le troisième mois consécutif, grâce à l'accalmie sur les tarifs de l'énergie.

La Banque centrale européenne "ramènera l'inflation vers 2%", niveau qui traduit la stabilité des prix, "d'ici la fin de 2024 ou 2025", a martelé le banquier central. L'institut monétaire utilise pour cela l'arme des taux, relevés à cinq reprises depuis juillet pour un cumul de 3 points de pourcentage, avec l'intention de poursuivre le mouvement en mars voire au-delà. En relevant les taux, la BCE veut freiner la demande des consommateurs, en particulier, afin de réduire les pressions sur les prix.

Ces consommateurs, sondés par la BCE, voient de leur côté l'inflation demeurer au-delà des 2% à moyen terme : leurs anticipations dans les trois années à venir "ont légèrement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment le footballeur Bryan Dabo a déjoué une arnaque qui aurait pu lui coûter cher
France Travail : son directeur dévoile les contours du futur Pôle emploi
Votre retraite augmente, pouvez-vous refuser la pose du compteur Linky ? Le flash éco du jour
Bahamas, Seychelles... La France dresse sa nouvelle liste noire des paradis fiscaux
Un sénateur ambitionne d'immatriculer vélos et trottinettes électriques