Marchés français ouverture 6 h 40 min
  • Dow Jones

    32 105,25
    +75,14 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    11 787,40
    +117,44 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 333,90
    -85,71 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0827
    -0,0009 (-0,0866 %)
     
  • HANG SENG

    20 049,64
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    26 089,97
    +882,59 (+3,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    617,47
    +20,01 (+3,35 %)
     
  • S&P 500

    3 948,72
    +11,75 (+0,30 %)
     

Inflation : Gabriel Attal demande une « action collective » à la distribution face à la hausse des prix

© Jean-Marc Barrere / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Le ministre délégué chargé des Comptes publics, Gabriel Attal, s’est exprimé ce samedi sur la question de l’inflation au micro de BFMTV. Interrogé au Salon de l’agriculture, peu avant qu’il ne ferme ses portes, Gabriel Attal a appelé « la distribution à faire un effort sur ses marges », notamment les « gros industriels ». Pour le ministre, c’est sur « toute la chaîne » qu’il faut agir, rappelant qu’il n’avait pas « vu un seul agriculteur ou producteur qui a dit qu’il se gavait avec des marges mirobolantes ».

À lire aussi Inflation, retraites… Le marathon d’Emmanuel Macron au Salon de l’agriculture

Gabriel Attal a évoqué plusieurs dispositifs afin de protéger les citoyens de la hausse des prix dans la mesure du possible, que « ce soit des prix coûtants, des prix bloqués, des remises promotionnelles, un panier, ce qui compte, c’est le ticket de caisse à la fin pour les Français ».

Un « panier anti-inflation » ?

Alors que l’inflation bat son plein et risque d’augmenter davantage au milieu de cette année, le ministre délégué aux Comptes publics a assuré qu’il « y aura un bout du tunnel », et a néanmoins souhaité rappeler que l’État avait « fait une partie importante du chemin avec le bouclier tarifaire sur les prix de l’électricité et du gaz. »

À lire aussi Inflation : Bruno Le Maire veut un accord avec les distributeurs sous deux semaines

En plus des 600 millions d’euros mis en œuvre par l’État pour réduire les coûts de l’alimentation animale, le gouvernem...


Lire la suite sur LeJDD