Marchés français ouverture 8 h 43 min
  • Dow Jones

    30 946,99
    -491,31 (-1,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 181,54
    -343,01 (-2,98 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,17 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0525
    -0,0061 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,47 (+0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    19 352,26
    -618,16 (-3,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    441,05
    -9,01 (-2,00 %)
     
  • S&P 500

    3 821,55
    -78,56 (-2,01 %)
     

Inflation, dette, guerre... Macron face au "désalignement des planètes"

Face à l'inflation, au mur de la dette, à l'explosive transition écologique et au risque d'une escalade sur le front est, Emmanuel Macron sait que son second quinquennat s'annonce périlleux.

En 2017 Emmanuel Macron était apparu comme l'homme le plus chanceux du monde. N'avait-il pas, au-delà de son audace, bénéficié de circonstances exceptionnelles pour conquérir l'Elysée, avec un président sortant qui ne se représentait pas et un favori empêtré dans un scandale? Son mandat s'annonçait sous les meilleurs auspices, avec une gauche agonisante, une droite fracturée et une extrême droite abîmée par le débat raté de sa candidate Marine Le Pen. Même la situation économique lui était favorable, avec un taux de croissance à 1,6% (par comparaison, en 2012, lors de l'arrivée de François Hollande à l'Elysée, elle s'établissait à 0,2%). Une job machine qui tournait à plein régime, grâce à la politique de l'offre initiée par son prédécesseur, des taux d'intérêt orientés à la baisse, un baril de pétrole à 50 dollars. On parlait d'alignement des planètes. Ensuite?

La chance ne lui a plus souri: crise des "gilets jaunes", pandémie du Covid, guerre en Ukraine. 2022 se présente différemment. Certes, le paysage politique est dans un tel état de décomposition que la voie est libre. Mais peut-il réellement faire ce qu'il veut, comme le lui a glissé Marisol Touraine ? Pas certain. Car si en début d'année l'économie est repartie sur les chapeaux de roues, avec la crise ukrainienne et un baril à plus de 110 dollars, l'inflation s'est installée. Elle pourrait atteindre 5 ou 6% à l'automne, ce qui présente un réel danger dans un pays particulièrement soucieux de son pouvoir d'achat.

Emmanuel Macron a d'ailleurs appris de son premier mandat à se méfier du peuple, et de ses réactions. Le ciel est donc particulièrement chargé. Comment compenser les hausses des prix avec une dette qui a déjà atteint les 113% du PIB? Comment mettre fin au "quoi qu'il en coûte"? Comment juguler le recul de la consommation engendrée par une réelle inquiétude? Selon OpinionWay, huit Français sur dix se disent préoccupés par leur pouvoir d'achat. Comment enclencher des réformes dans un tel climat? Et don[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles