La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 500,18
    +774,67 (+2,70 %)
     
  • Nasdaq

    10 812,59
    +236,97 (+2,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 215,79
    +278,58 (+1,07 %)
     
  • EUR/USD

    0,9799
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • BTC-EUR

    19 993,45
    +253,22 (+1,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    445,29
    +9,93 (+2,28 %)
     
  • S&P 500

    3 679,08
    +93,46 (+2,61 %)
     

Inflation: Christine Lagarde en opération pédagogie auprès des jeunes

Philippe Jolivel - Banque de France

RENCONTRE - À l’occasion du vingtième anniversaire de l’euro, la présidente de la BCE et le gouverneur de la Banque de France se sont entretenus, dans le cadre d’une rencontre modérée par Challenges, avec 300 jeunes lycéens franciliens et normands pour parler inflation et écologie.

C’était une demande expresse des lycéens conviés à cette rencontre exceptionnelle vendredi 17 septembre, animée par Challenges: une photo de groupe avec Christine Lagarde et François Villeroy de Galhau. Tour à tour, les lycéens de Bobigny, Massy, Paris et Rouen ont pris place sur le photocall de la Banque de France, décoré spécialement à l’occasion des 20 ans de l’euro, aux côtés des deux dirigeants visiblement très amusés par l’exercice.

Pendant une heure, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE) et le gouverneur de la Banque de France ont échangé avec cette jeune audience, avec pour objectif de rendre plus claire la réponse des banques centrales à l’inflation galopante qui traverse l’Europe. "Je le dis avec beaucoup de force, nous tiendrons notre mandat et l’inflation reviendra à 2% d’ici deux ou trois ans", assure Christine Lagarde.

C’est dans cet objectif que, le 8 septembre, la BCE , une hausse record qui créerait, , un risque de récession. La présidente de la BCE, sereine, assume: "est-ce que cette hausse des taux directeurs entraînera une baisse de la croissance? C’est possible, mais c’est un risque que l’on doit prendre."

Alerte sur les augmentations de salaires

Sans surprises, François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, abonde. ", mais elle serait alors limitée et temporaire". Une confiance dans le futur que Christine Lagarde attribue au fait que les acteurs économiques ont depuis des mois déjà intégré la probable hausse des taux directeurs dans leurs décisions. "Contrairement à ce qui a été dit ici ou là, nous avons bien réussi à communiquer ce vers quoi nous allions. Les prévisions de la BCE ou de la Banque de France, avec une croissance autour de 0,9% pour la zone euro en 2023, sont donc sur la base de ce que les marchés ont anticipé de notre action."

Lire aussi

Face à l’inflation, la présidente de la BCE ne voit pas dans l’augmentation des salaires un salut. Au contraire. "Ce que nous souhaitons absolument éviter, c’e[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi