La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 637,19
    +516,91 (+1,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 740,65
    +305,91 (+2,68 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0732
    +0,0047 (+0,44 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    27 590,38
    -349,56 (-1,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    642,36
    -18,78 (-2,84 %)
     
  • S&P 500

    4 057,84
    +79,11 (+1,99 %)
     

Inflation à plus de 20 %, gaz, pétrole... la guerre en Ukraine va plomber la Russie, avertit le FMI

·2 min de lecture

Exportations de pétrole et de gaz attendues en forte baisse du fait des sanctions occidentales, inflation à plus de 20 %... L'économie russe affrontera de forts vents contraires cette année, avertit le FMI, qui table sur une contraction de 8,5 % du produit intérieur brut (PIB) de la Russie en 2022.

Le FMI tire le signal d'alarme sur l'économie russe, du fait des fortes retombées attendues de la guerre en Ukraine. L'inflation devrait dépasser 20 % en 2022 en Russie et son économie pâtira d'une baisse des exportations d'énergie (pétrole, gaz), jusqu'ici largement compensées par la hausse des prix énergétiques, selon le Fonds monétaire international (FMI) dans un rapport."En Russie, les sanctions et l'incertitude sans précédent devraient peser lourdement sur les investissements et les exportations, ainsi que déprimer les importations et la consommation privée", résument les auteurs du rapport.

Le FMI souligne que le secteur de l'énergie, "épine dorsale" de l'économie russe, a été exclu des sanctions. Mais "certains signes indiquent que les exportations russes d'énergie sont évitées sur le marché". "Plus important encore, l'Allemagne et de nombreux pays de l'UE ont effectivement commencé à sevrer leurs économies des sources d'énergie russes", poursuivent les auteurs du rapport. Le FMI a calculé qu'environ 60 à 70 % de la demande russe actuelle de pétrole et de gaz naturel pourraient disparaître au cours des prochaines années, "ce qui obligera la Russie à diversifier ses exportations vers d'autres régions".

Cette semaine, le FMI, qui tenait ses réunions de printemps, avait indiqué qu'il tablait sur une contraction de 8,5 % du produit intérieur brut de la Russie, principalement en raison d'une baisse des volumes d'exportation combinée à une baisse de la demande intérieure. Pour l'heure, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Marc Touati : "Qui profite aujourd’hui de la hausse des prix du cours du pétrole et du gaz ? La Russie. Indirectement, on est en train de financer la guerre"

Occitanie : le RN saisit la justice après la mise en place de la gratuité de transports pour le second tour
Covid-19 : durée de contamination record pour un malade au Royaume-Uni
“Timide”, “dominée”, “hantée par 2017”... les anciens alliés de Marine Le Pen jugent son débat
Val-d'Oise : des bénévoles auraient détourné des dons pour l'Ukraine
Ile de Ré vs Camargue, la guerre du sel fait rage en France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles