La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,94 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1646
    +0,0015 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    +11,20 (+0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    52 450,38
    -297,02 (-0,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,69 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +1,48 (+1,79 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3760
    -0,0036 (-0,26 %)
     

Comment INEOS entend distribuer son 4x4 Grenadier, assemblé en Moselle

·2 min de lecture

Fidèle à sa vocation utilitaire, le 4x4 Grenadier fabriqué en Moselle ne sera vendu qu’aux professionnels. Les particuliers sont certes les bienvenus, mais le malus de 40.000 euros risque de les refroidir : son montant s’ajoute à un tarif annoncé à 59.500 euros.

Est-il bien raisonnable de lancer l’étude et la commercialisation d’un gros 4x4 lourd, mû exclusivement par des motorisations essence ou Diesel à six cylindres, en ces temps de chasse ouverte aux SUV et au moindre gramme de dioxyde de carbone ? Le groupe pétrochimique INEOS fondé par le milliardaire Jim Ratcliffe pense que oui. Comme pour ajouter à la provocation, c’est dans l’usine ex-Daimler de Hambach, en Moselle, d’où sortaient jusqu’il y a peu une petite auto vertueuse à deux places (la Smart Fortwo) que la toute jeune branche automobile INEOS Automotive Limited produira son 4x4 Grenadier. Aux yeux des écologistes, c’est comme si l’industrie automobile régressait de vingt ans.

Peu importe le montant du malus écologique, Jim Ratcliffe estime qu’il existe une demande pour un véhicule tout-terrain rustique, conçu non pas pour satisfaire l’ego de citadins frimeurs, mais pour servir fidèlement les artisans, dépanneurs et secouristes qui interviennent dans les régions accidentées. Des professionnels qui réclament de pouvoir tracter une remorque sur mauvais terrain mais n’ont pas besoin d’un petit camion pour autant. Bref, un créneau de marché très spécifique, qui fit les beaux jours du Land Rover Defender, avant qu’il ne cède en 2019 à la tentation du luxe et du superflu.

Prix de base estimé du Ineos Grenadier : 59.500 euros, exempt de malus puisque classé utilitaire

“L’usine de Hambach nous offrira une capacité annuelle de 32.000 Grenadier”, annonce Shashi Vaidyanathan, responsable commercial pour INEOS en France et au Benelux. “Notre objectif est d’en vendre 500 exemplaires en France sur la première année pleine, dès 2022.” Cela paraît relativement peu mais INEOS précise que “l’Hexagone n’arrive qu’au cinquième rang des débouchés les plus importants en Europe, après la Grande Bretagne, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie”. L’Amérique du Nord offrira un autre marché d'importance pour ce véhicule spécialisé, même s’il aura affaire là-bas à une armada de rivaux.

“Le[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles