La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 116,40
    +278,24 (+0,80 %)
     
  • Nasdaq

    14 761,29
    +80,23 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0011 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    26 194,82
    -40,98 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    32 059,75
    -1 157,03 (-3,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    928,48
    -14,96 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 423,15
    +35,99 (+0,82 %)
     

Industrie : la facture (très) salée pour l’économie allemande des goulots d’étranglement

·1 min de lecture

Vents contraires pour l'économie allemande. Les pénuries de matériels vont coûter 25 milliards d'euros à l'économie de la première puissance de la zone euro, selon une étude de l'institut économique IFW de Kiel. "Les goulots d'étranglement (...) coûtent actuellement à l'industrie environ 5% de valeur ajouté, soit environ 1% du produit intérieur brut" allemand, d'après l'institut. Pour l'ensemble de l'année, le coût pourrait atteindre "25 milliards d'euros", a-t-il indiqué. La pandémie de coronavirus a bouleversé de nombreuses chaînes d'approvisionnement au niveau mondial, conduisant à des pénuries de nombreux matériaux.

L'industrie allemande, comme beaucoup d'entreprises européennes, subit notamment des difficultés à s'approvisionner en composants électroniques, bois, plastiques, et acier. Après une remontée quasi ininterrompue d'avril à décembre 2020, la production manufacturière a ainsi chuté de 1% sur un mois en avril, après un début d'année en demi-teinte. La construction automobile souffre particulièrement des pénuries de puces électroniques, indispensables pour la fabrication des véhicules. La production du secteur a chuté de 5,6% en mars/avril par rapport aux mois de janvier/février, après plusieurs mois de hausse, selon les chiffres dévoilés début juin.

>> A lire aussi - Auto, 5G… face à la pénurie de puces, le géant taiwanais TSCM va investir un montant inimaginable

Ces pénuries amoindrissent la vigueur de la reprise dans le pays, qui bénéficie d'une forte accalmie sur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les actions sont chères, M&G recommande la sélectivité : le conseil Bourse du jour
HRS, Believe, Aramis… envolée des introductions en Bourse à Paris !
Brexit : Macron remercie JPMorgan, des centaines de traders rapatriés de Londres à Paris !
Télétravail : la lourde menace des pays émergents sur l’emploi
”La gratuité n’est pas un choix économique ou social, c’est un choix politique”

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles