Marchés français ouverture 5 h 11 min
  • Dow Jones

    34 742,82
    -34,94 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    13 401,86
    -350,38 (-2,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 866,23
    -652,11 (-2,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,2142
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    27 999,48
    -596,18 (-2,08 %)
     
  • BTC-EUR

    45 838,73
    -2 954,64 (-6,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,47
    -96,82 (-6,20 %)
     
  • S&P 500

    4 188,43
    -44,17 (-1,04 %)
     

Indochine en concert test ? "Si le protocole est trop important, on y réfléchira"

·2 min de lecture

Invité d'Europe 1, Nicola Sirkis, leader du groupe Indochine, a confirmé que le groupe était volontaire pour participer à un concert test organisé par les autorités. Mais il a aussi laissé entendre qu'il pourrait faire machine arrière si le protocole imposé s'avérait trop contraignant.

Les fans d’Indochine, qui devait fêtait ses 40 ans de carrière en 2021, devront attendre l’année prochaine avant de pouvoir retrouver les cinq membres du groupe new wave en concert. En raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, les six dates prévues dans des stades en 2021 ont été décalées d’un an. Mais les musiciens pourraient ne pas avoir à patienter si longtemps avant de retrouver un public. Lundi, le Syndicat du spectacle musical et de variété (Prodiss) a écrit une lettre ouverte à Emmanuel Macron pour réclamer la validation d’un protocole de concert test, concert pour lequel Indochine s'est porté volontaire. 

"Le syndicat Prodiss et des médecins nous ont demandé si ça nous intéressait de le faire. Bien entendu que ça nous intéresse de faire un concert si ça peut faire avancer les choses", confirme au micro d’Europe Matin, ce dimanche, Nicola Sirkis, membre fondateur d’Indochine.

>>Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

"C'est dans les mains des autorités médicales et des autorités tout court"

Lundi 15 février, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, avait annoncé pour mars et avril la mise en place d’expérimentations, à Paris et à Marseille, de concerts "debout" en vue de définir un nouveau protocole sanitaire avant une éventuelle réouverture des lieux de spectacle. L’objectif étant de voir comment il serait possible de réunir un grand nombre de spectateurs dans un espace clos, tout en évitant les contaminations. Mais depuis, le rec...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :