La bourse ferme dans 2 h 41 min
  • CAC 40

    7 212,64
    +92,81 (+1,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 263,34
    +54,19 (+1,29 %)
     
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,0784
    +0,0066 (+0,61 %)
     
  • Gold future

    1 893,60
    +2,90 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    21 077,77
    -539,25 (-2,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    523,82
    -13,08 (-2,44 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,91
    -0,56 (-0,71 %)
     
  • DAX

    15 592,84
    +180,79 (+1,17 %)
     
  • FTSE 100

    7 942,88
    +57,71 (+0,73 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,35
    -22,11 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    21 624,36
    +340,84 (+1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,2180
    +0,0110 (+0,91 %)
     

Indemnité de départ à la retraite : calcul et montant

Peter Dazeley / Getty_Images

L'indemnité de départ à la retraite est une prime versée par l'employeur privé au salarié quittant l'entreprise après avoir fait valoir ses droits à la retraite. Elle est soumise à plusieurs conditions et son montant est fixé en fonction de l'ancienneté du salarié dans l'entreprise.

Tous les salariés du privé ne sont pas concernés. Pour prétendre à cette prime, 3 conditions doivent être remplies par le salarié.

Le salarié doit avoir au moins 62 ans, sauf exception (carrières longues, pénibilité ou invalidité). Peu importe que l’assuré ait droit ou non à la retraite au taux plein, mais il doit avoir impérativement atteint l’âge légal de départ à la retraite.

Le salarié doit faire la demande de sa retraite de base et de sa retraite complémentaire. Il ne doit pas se voir imposer la mise à la retraite par son employeur. Si c’est le cas, le salarié ne bénéficie pas de la prime de départ à la retraite, mais d’une indemnité de mise à la retraite. Sauf si son entreprise a mis en place des conventions plus favorables, cette indemnité équivaut à l’indemnité légale de licenciement.

Le salarié qui part à la retraite ne peut prétendre à la prime de départ que s’il a travaillé au moins dix ans dans l’entreprise. Le critère d’ancienneté est fondamental puisque c’est lui qui va déterminer le calcul du montant de la prime de départ.

Le montant de l'indemnité dépend du niveau d’ancienneté du salarié :

Pour calculer l’indemnité de départ à la retraite, le salarié doit prendre en compte le salaire, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quand la réforme des retraites va-t-elle être votée ?
Salariés, indépendants… les outils à votre disposition pour savoir comment vous êtes concerné par la réforme
Fonctionnaires : les changements à venir avec la réforme des retraites
Qu'est-ce que la retraite par points ?
Le minimum de pension à 85% du Smic ne vous profitera peut-être pas