La bourse ferme dans 38 min
  • CAC 40

    6 580,40
    -31,10 (-0,47 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 098,56
    -24,57 (-0,60 %)
     
  • Dow Jones

    33 938,14
    -7,44 (-0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,1960
    +0,0017 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    1 793,00
    +15,60 (+0,88 %)
     
  • BTC-EUR

    28 618,75
    +3 762,21 (+15,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    823,03
    +12,83 (+1,58 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,87
    +1,02 (+1,40 %)
     
  • DAX

    15 538,02
    -98,31 (-0,63 %)
     
  • FTSE 100

    7 105,63
    +15,62 (+0,22 %)
     
  • Nasdaq

    14 276,33
    +23,06 (+0,16 %)
     
  • S&P 500

    4 249,32
    +2,88 (+0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 874,89
    -9,24 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 817,07
    +507,31 (+1,79 %)
     
  • GBP/USD

    1,3970
    +0,0023 (+0,16 %)
     

En Inde et en Chine, la crise sanitaire précarise encore les livreurs à domicile

·1 min de lecture

Partout dans le monde, les livreurs à vélo ou en scooter font désormais partie du paysage urbain. Si le travail semble identique, les tâches et les conditions de l'activité changent pourtant du tout au tout selon les pays. En Inde, les Dabbawallas sillonnent la ville à vélo depuis plus d'un siècle. Habillés de blanc, ils acheminent chaque jour des centaines de milliers de boites-déjeuner cuisinées par les femmes jusqu’au lieu de travail de leurs maris. En Chine, des livreurs d'un autre genre arborent du rouge, du jaune ou bleu, selon l'entreprise pour laquelle ils travaillent, et conduisent 13 heures par jour. Là-bas, on estime qu'ils sont au moins 6 millions à quadriller le pays. 

En Inde, un métier menacé par la crise sanitaire

Tous les habitants de Bombay sont témoins de cet étrange spectacle. A midi, un train spécial arrive à la gare centrale de Churchgate, rempli de boites repas en métal immédiatement récupérées par des cyclistes en uniforme blanc. Des coursiers bien particuliers qui les acheminent vers les nombreuses entreprises et institutions à l'architecture coloniale dans le sud de la ville.

"Nous sommes connus dans le monde entier car nous livrons 200.000 repas chaque jour, avec seulement 5.000 employés. Sans technologie, sans plastique, sans papier, sans véhicules. Nous collectons d’abord les repas préparés dans les foyers. Nous avons mis au point un système de codage avec des lettres, des nombres et des couleurs pour notre chaîne de livraison. Un même repas passe...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles