Publicité
La bourse ferme dans 6 h 28 min
  • CAC 40

    7 580,29
    +8,72 (+0,12 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 890,80
    +10,38 (+0,21 %)
     
  • Dow Jones

    38 778,10
    +188,94 (+0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,0720
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    2 326,70
    -2,30 (-0,10 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 327,43
    -401,93 (-0,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 366,80
    -22,60 (-1,63 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,99
    -0,34 (-0,42 %)
     
  • DAX

    18 096,69
    +28,48 (+0,16 %)
     
  • FTSE 100

    8 170,76
    +28,61 (+0,35 %)
     
  • Nasdaq

    17 857,02
    +168,14 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    5 473,23
    +41,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    38 482,11
    +379,67 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    17 915,55
    -20,57 (-0,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,2683
    -0,0021 (-0,17 %)
     

En Inde, un barrage vidé pour retrouver un smartphone tombé dedans

Un responsable du gouvernement, Rajesh Vishwas, a affirmé qu’il contenait des données sensibles et devait absolument être récupéré.

INDE - C’est une histoire très peu écologique, en Inde. Un fonctionnaire a été suspendu après avoir ordonné la vidange d’un réservoir d’eau pour récupérer son smartphone, rapporte la BBC.

Il a ainsi fallu trois jours pour pomper des millions de litres d’eau hors du barrage de Kherkatta, dans l’État du Chhattisgarh, après que Rajesh Vishwas a laissé tomber son Samsung en prenant un selfie.

Au moment où il a été retrouvé une fois le réservoir vidé, celui-ci était trop gorgé d’eau pour fonctionner. Rajesh Vishwas a affirmé qu’il contenait des données gouvernementales sensibles et devait absolument être récupéré, mais il a été accusé d’avoir abusé de sa position.

PUBLICITÉ

Après que les plongeurs locaux n’ont pas réussi à le trouver dans un premier temps, il a payé pour faire venir une pompe à diesel, a-t-il lui-même expliqué.

Deux millions de litres d’eau

Rajesh Vishwas a déclaré qu’il avait reçu l’autorisation verbale d’un fonctionnaire de drainer « un peu d’eau dans un canal voisin », ajoutant que le responsable avait indiqué que cela « bénéficierait en fait aux agriculteurs qui auraient plus d’eau ».

La pompe a fonctionné pendant plusieurs jours, vidant environ deux millions de litres d’eau, assez pour irriguer 600 hectares de terres agricoles, raconte la BBC.

Sa mission a été interrompue lorsqu’une responsable du service des ressources en eau est arrivée suite à une plainte. « [Rajesh Vishwas] a été suspendu jusqu’à ce qu’une enquête soit ouverte. L’eau est une ressource essentielle et elle ne peut pas être gaspillée comme ça », a déclaré Priyanka Shukla, une responsable du district de Kanker, au journal The National.

Rajesh Vishwas a nié avoir abusé de sa position et a déclaré que l’eau qu’il avait drainée provenait de la section de débordement du barrage et « n’était pas utilisable ».

Mais ses actions ont suscité des critiques de la part de politiciens, le vice-président national du parti d’opposition de l’État tweetant par exemple : « Lorsque les gens dépendent des camions-citernes pour l’installation d’eau pendant les étés torrides, l’officier a vidé (des millions de) litres qui auraient pu être utilisés pour l’irrigation de 1 500 acres de terres. »

Lire sur le HuffPost

À voir également sur Le HuffPost :

Compter les oiseaux dans votre jardin ce week-end, c’est déjà un peu les sauver

Marc Fesneau s’amuse à « dire du bien des pesticides » et irrite

VIDÉO - Deux éléphants se livrent un combat sans merci en Inde