La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 064,25
    +271,58 (+0,78 %)
     
  • Nasdaq

    14 895,12
    +114,58 (+0,78 %)
     
  • Nikkei 225

    27 728,12
    +144,04 (+0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,1839
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    26 204,69
    -221,86 (-0,84 %)
     
  • BTC-EUR

    34 692,75
    +781,43 (+2,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 005,54
    +29,64 (+3,04 %)
     
  • S&P 500

    4 429,10
    +26,44 (+0,60 %)
     

Inde. Alerte sur la disparition des dunes dans le désert du Rajasthan

·1 min de lecture

La volonté de l’homme de planter des arbres dans les sables du nord-ouest de l’Inde, en utilisant l’irrigation, conduit à une catastrophe pour la faune et la flore d’origine. Selon un institut de recherche, 16 % des dunes ont disparu en près d’un demi-siècle.

Les scientifiques sont inquiets. Dans l’ouest du Rajasthan, l’une des régions les plus désertiques de l’Inde, “les dunes sont en train de disparaître à grande vitesse, perdant leurs emplacements naturels au profit des activités humaines”, indique le Times of India. “Les zones habitées ont transformé la terre aride en terre cultivable au détriment de dunes vieilles de 10 000 ans”, alerte l’Institut de recherche fédéral sur les régions arides (Cazri), ce qui a “un impact négatif sur la flore et la faune”.

En voulant à tout prix verdir le désert par l’irrigation à l’aide de l’eau pompée dans la nappe phréatique, l’homme crée en fait des dommages irréparables. “La plantation d’arbres suivant des plans géométriques divers – en damier ou en lignes parallèles – pour réguler le mouvement des vents empêche la formation de dunes dans des zones éloignées de l’habitat humain”, un problème qui s’accroît avec “le surpâturage pour le bétail”.

À lire aussi: Blog. Ma découverte de l’Inde. Le Rajasthan, aux portes du désert

Or, contrairement aux idées reçues, les dunes “abritent une végétation nécessaire à la faune et au maintien de la chaîne alimentaire établie il y a des milliers d’années”. Elles agissent comme une couverture protectrice des sols, “en stabilisant l’impact des vents forts et des tempêtes de sable”, alors qu’en l’absence de dunes les vents “frappent directement” l’espace urbain.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles