Marchés français ouverture 3 h 40 min
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • Nikkei 225

    26 238,40
    -672,80 (-2,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,0500
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • HANG SENG

    20 099,21
    -545,07 (-2,64 %)
     
  • BTC-EUR

    27 735,52
    -1 038,90 (-3,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    648,81
    -21,87 (-3,26 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     

Indépendants: comment cotiser pour booster vos pensions?

·2 min de lecture

PRATIQUE - Comme les salariés, les travailleurs indépendants ont la possibilité de cotiser plus pour obtenir une meilleure retraite. Focus sur les différentes façons de booster sa pension.

Alors qu’Emmanuel Macron avait promis pendant la campagne présidentielle 2017 un système universel des retraites françaises, qui serait notamment commun aux salariés et aux indépendants, . Ainsi, le régime de retraite du travailleur indépendant est toujours différent pour chacun des statuts existant chez les indépendants (profession libérale, exploitant agricole, artisan-commerçant-industriel), et son système de cotisation et de pensions est loin d’être uniforme. Ces différences entre les différents travailleurs indépendants existent également lorsque ces derniers souhaitent booster leurs pensions de retraite en cotisant plus.

Travailler plus pour gagner plus

En dehors du fait de recourir à , un indépendant peut, pour obtenir une meilleure retraite, décider de travailler plus. Il peut par exemple travailler après et après avoir obtenu la durée d’assurance retraite nécessaire, pour cotiser davantage de trimestres, et ainsi obtenir ensuite une pension plus élevée. Ce système de surcote peut être récompensé différemment selon le statut du travailleur indépendant.

Pour les artisans, commerçants et industriels, qui sont rattachés à la Sécurité sociale des indépendants (SSI), chaque trimestre supplémentaire travaillé par rapport à la durée d’assurance nécessaire augmente le montant de leur retraite de base de 1,25%. Le niveau de majoration est le même pour les exploitants agricoles, qui relèvent, eux, de la Mutualité sociale agricole (MSA). Pour les professions libérales, qui sont rattachées à la Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL), le bonus est de 0,75% par trimestre. Une majoration supplémentaire peut être obtenue par un travailleur indépendant pour ses trimestres de travail effectués en plus, s’il a cotisé pendant sa carrière à un régime complémentaire qui prévoit une surcote dans ce cas.

La surcotisation dans une classe supérieure

La Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse des professions libérales (C[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles