Marchés français ouverture 3 h 28 min
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 261,51
    +45,99 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1647
    +0,0009 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    26 146,59
    +359,38 (+1,39 %)
     
  • BTC-EUR

    54 918,25
    +565,58 (+1,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 481,32
    +17,96 (+1,23 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     

Incyte annonce les résultats complets de son programme TRuE-V de Phase 3 évaluant la crème au ruxolitinib (Opzelura™) chez des patients atteints de vitiligo

·18 min de lecture

- Le traitement avec la crème au ruxolitinib (Opzelura™) a permis une repigmentation du visage en semaine 24, caractérisée par une proportion importante de patients obtenant une amélioration d’au moins 75 % du score F-VASI (facial Vitiligo Area Scoring Index) par rapport à l'état initial

- Une proportion beaucoup plus importante de patients traités avec la crème au ruxolitinib ont également bénéficié d’une amélioration d’au moins 50 % du score T-VASI (total body Vitiligo Area Scoring Index) par rapport à l'état initial

- Les résultats feront l’objet d’une présentation orale de dernière minute à l’occasion du 30e congrès de l’Académie européenne de dermatologie et de vénérologie (EADV)

WILMINGTON, Delaware, October 04, 2021--(BUSINESS WIRE)--Incyte (Nasdaq : INCY) a annoncé aujourd'hui les résultats complets, à 24 semaines, de son programme d’essais cliniques pivot TRuE-V de Phase 3 étudiant la crème au ruxolitinib (Opzelura™), un inhibiteur de JAK topique, chez des patients adolescents et adultes (âgés de 12 ans et plus) atteints de vitiligo non segmentaire. Ces données feront aujourd’hui l’objet d’une présentation orale de dernière minute (Résumé D3T01.2A) à l’occasion du 30e congrès de l’Académie européenne de dermatologie et de vénérologie (EADV), organisé sous forme virtuelle du 29 septembre au 2 octobre 2021.

Reposant sur les premiers résultats positifs annoncés précédemment du programme TRuE-V, les observations tirées de l’analyse en semaine 24 ont montré qu’un traitement avec de la crème au ruxolitinib à 1,5 %, appliquée deux fois par jour (2x/j), se traduisait par une amélioration plus marquée, par rapport au véhicule de contrôle, des critères d'évaluation primaires et de tous les principaux critères d'évaluation secondaires dans les études TRuE-V1 et TRuE-V2. Les résultats, qui sont cohérents dans les deux études, ont montré que :

  • En semaine 24, 29,9 % des patients ayant appliqué de la crème au ruxolitinib ont bénéficié d’une amélioration d’au moins 75 %, par rapport à l'état initial, du score F-VASI (F-VASI75), le critère d’évaluation principal.

  • Plus de 51 % des patients ayant appliqué de la crème au ruxolitinib ont bénéficié d’une amélioration d’au moins 50 %, par rapport à l'état initial, du score F-VASI (F-VASI50), et plus de 15 % des patients ayant appliqué de la crème au ruxolitinib ont bénéficié d’une amélioration d’au moins 90 %, par rapport à l'état initial, du score F-VASI (F-VASI90), les principaux critères d'évaluation secondaires.

  • D’autres critères d'évaluation secondaires clés ont été satisfaits, notamment une proportion nettement supérieure de patients bénéficiant d’une amélioration d’au moins 50 %, par rapport à l'état initial, du score T-VASI et une réponse VNS (Vitiligo Noticeability Scale) avec l’application de crème au ruxolitinib par rapport au véhicule de contrôle, et une amélioration significative de la variation en pourcentage, par rapport à l'état initial, de la surface corporelle du visage (F-BSA) avec l’application de crème au ruxolitinib par rapport au véhicule de contrôle.

« Nous sommes ravis de partager les résultats complets, à 24 semaines, de notre programme pivot TRuE-V de Phase 3 pour la première fois avec le milieu mondial de la dermatologie à l’EADV, qui a montré des améliorations significatives de la repigmentation du visage et du corps entier chez les patients atteints de vitiligo traités avec de la crème au ruxolitinib », a déclaré Jim Lee, D.M., Ph.D., vice-président du groupe Inflammation et auto-immunité chez Incyte. « Ces résultats positifs renforcent le potentiel de la crème au ruxolitinib à devenir une importante option thérapeutique pour les personnes souffrant de vitiligo, et nous nous réjouissons à l’idée de travailler avec les régulateurs pour proposer aux États-Unis et en Europe le premier traitement médical approuvé qui s’attaque directement à la repigmentation des patients. »

Le profil d'innocuité global de la crème au ruxolitinib pour le vitiligo était cohérent avec les données d’études antérieures. Dans les études TRuE-V, les patients utilisant de la crème au ruxolitinib n’ont signalé aucune réaction cliniquement significative au site d'application. Les événements indésirables liés au traitement étaient cohérents avec ceux d’études précédentes, avec aucun événement indésirable grave lié au traitement signalé.

« La dépigmentation cutanée associée au vitiligo peut avoir un impact profond sur la vie d’une personne et les patients ont besoin d’autres options thérapeutiques », a affirmé David Rosmarin, D.M., vice-président du département Recherche et enseignement en dermatologie au Tufts Medical Center. « Je suis très encouragé par le potentiel de la crème au ruxolitinib, comme en témoignent les améliorations cliniquement significatives de la repigmentation observées dans les essais pivots, et par les avantages potentiels qu’elle est susceptible d’offrir à mes patients. »

Comme divulgué précédemment, sur la base de ces constatations, Incyte prévoit de soumettre des demandes de commercialisation pour la crème au ruxolitinib pour le traitement des patients adolescents et adultes (âgés de 12 ans et plus) atteints de vitiligo auprès de l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) et de l'Agence européenne des médicaments (EMA) avant la fin de l’année 2021. En septembre 2021, la crème (au ruxolitinib) Opzelura™ a été approuvée par la FDA pour le traitement à court terme et non continu de la dermatite atopique (DA) légère à modérée chez les patients non immunodéprimés, de 12 ans ou plus, dont la maladie n’est pas correctement maîtrisée avec des traitements topiques sur ordonnance, ou lorsque ces traitements ne sont pas recommandés.

À propos du vitiligo
Le vitiligo est une maladie auto-immune chronique caractérisée par une dépigmentation de la peau résultant de la perte de cellules productrices de pigment connues sous le nom de mélanocytes. Il a été démontré qu’une suractivité de la voie de signalisation JAK favorisait l’inflammation impliquée dans la pathogenèse et l'évolution du vitiligo. Cette maladie affecte entre 0,5 et 2,0 % de la population mondiale1 et il n’existe aucun traitement médicamenteux approuvé par l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) ou l'Agence européenne des médicaments (EMA) pour traiter le vitiligo. La maladie peut survenir à n'importe quel âge, bien que de nombreux patients atteints de vitiligo présenteront les premiers symptômes avant l’âge de 20 ans2.

À propos de TRuE-V
Le programme d’essais cliniques TRuE-V comprend deux études de Phase 3, TRuE-V1 (NCT04052425) et TRuE-V2 (NCT04057573), qui évaluent l’innocuité et l’efficacité de la crème au ruxolitinib chez des patients atteints de vitiligo.

Les études ont recruté chacune environ 300 patients (âgés de 12 ans et plus) qui ont été diagnostiqués avec un vitiligo non segmentaire et présentent des zones dépigmentées sur au moins 0,5 % de la surface corporelle (SC) du visage, un score F-VASI (facial Vitiligo Area Scoring Index) ≥ 0,5, au moins 3 % de SC sur les zones hors visage, un score T-VASI (total body Vitiligo Area Scoring Index) ≥ 3 et une SC (faciale et non faciale) totale concernée pouvant atteindre 10 %. Les participants ont été répartis de manière aléatoire en deux groupes : crème au ruxolitinib à 1,5 % 2x/j et véhicule de contrôle pour la période en double aveugle de 24 semaines. Les patients ayant achevé avec succès les évaluations initiales et en semaine 24, y compris ceux ayant reçu le véhicule de contrôle pendant la phase en double aveugle, se sont vu proposer une prolongation du traitement avec de la crème au ruxolitinib à 1,5 % 2x/j pour une période supplémentaire de 28 semaines.

Le critère d’évaluation principal des deux études du programme TRuE-V est la proportion de patients atteignant un score F-VASI75, défini comme une amélioration d'au moins 75 % du score F-VASI en semaine 24 par rapport aux valeurs de référence. Parmi les principaux critères d'évaluation secondaires figurent : l’évolution en pourcentage par rapport aux valeurs de référence de la SC faciale (SC-F) en semaine 24, la proportion de patients atteignant un score F-VASI50 (amélioration d'au moins 50 % du score F-VASI par rapport aux valeurs de référence), un score F-VASI90 (amélioration d'au moins 90 % du score F-VASI par rapport aux valeurs de référence) et un score T-VASI50 (amélioration d'au moins 50 % du score T-VASI par rapport aux valeurs de référence) en semaine 24, la proportion de patients atteignant des scores F-VASI75, F-VASI90, T-VASI50 et T-VASI75 (amélioration d'au moins 75 % du score T-VASI par rapport aux valeurs de référence) en semaine 52 et la proportion de patients atteignant un score VNS (Vitiligo Noticeability Scale) de 4 (beaucoup moins marqué) ou de 5 (plus perceptible) en semaine 24. Les études suivent également la fréquence, la durée et la gravité des effets indésirables liés à l’utilisation de la crème au ruxolitinib.

Pour de plus amples informations sur les études TRuE-V, vous pouvez visiter https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04052425 et https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04057573.

À propos de la crème (au ruxolitinib) Opzelura™
Opzelura™, une formulation de crème novatrice du ruxolitinib d’Incyte, un inhibiteur sélectif de JAK1/JAK2, est le premier et seul inhibiteur de JAK topique approuvé pour une utilisation aux États-Unis pour le traitement chronique topique à court terme et non continu de la dermatite atopique (DA) légère à modérée chez les patients non immunodéprimés, de 12 ans ou plus, dont la maladie n’est pas correctement maîtrisée avec des traitements topiques sur ordonnance, ou lorsque ces traitements ne sont pas recommandés. L’utilisation d’Opzelura en association avec des agents biologiques thérapeutiques, d’autres inhibiteurs de JAK ou de puissants immunosuppresseurs, comme l’azathioprine ou la cyclosporine, n’est pas recommandée.

Par ailleurs, la crème au ruxolitinib est en cours de développement de Phase 3 pour le traitement des adolescents et des adultes atteints de vitiligo dans le cadre du programme clinique TRuE-V. Les résultats de ce programme de Phase 3 ont été récemment annoncés.

Incyte détient des droits mondiaux pour le développement et la commercialisation de la crème au ruxolitinib, commercialisée aux États-Unis sous le nom d’Opzelura.

Opzelura est une marque de commerce d’Incyte.

IMPORTANTES INFORMATIONS SUR L’INNOCUITÉ

La crème OPZELURA est destinée à une utilisation sur la peau uniquement. N’utilisez pas la crème OPZELURA dans les yeux, la bouche ou le vagin.

OPZELURA peut provoquer des effets indésirables graves, notamment :

Infections graves : La crème OPZELURA contient du ruxolitinib. Le ruxolitinib appartient à une catégorie de médicaments appelé inhibiteurs de Janus kinase (JAK). Les inhibiteurs de JAK sont des médicaments qui affectent votre système immunitaire. Les inhibiteurs de JAK peuvent réduire la capacité de votre système immunitaire à combattre les infections. Certaines personnes ont eu des infections graves en prenant des inhibiteurs de JAK par voie orale, dont la tuberculose (TB) et des infections provoquées par des bactéries, des champignons ou des virus pouvant se propager dans tout le corps. Certaines personnes ont été hospitalisées ou sont décédées suite à ces infections. Certaines personnes ont eu des infections graves dans les poumons en prenant OPZELURA. Votre professionnel de santé doit surveiller attentivement tout signe et symptôme de TB pouvant survenir chez vous pendant un traitement avec OPZELURA.

OPZELURA ne doit pas être utilisé chez les personnes avec une infection grave active, y compris des infections localisées. Vous ne devez pas commencer à utiliser OPZELURA si vous avez une infection, quelle qu'elle soit, sauf si votre professionnel de santé vous dit que cela est possible. Vous pouvez présenter un risque accru de développer un zona (herpès zoster) en utilisant OPZELURA.

Un risque accru de décès, toutes causes confondues, y compris de mort subite d'origine cardiaque, a été constaté chez les personnes prenant des inhibiteurs de JAK par voie orale.

Cancer et problèmes du système immunitaire : OPZELURA peut augmenter votre risque de contracter certains cancers en modifiant la manière de fonctionner de votre système immunitaire. Certaines personnes ont eu un lymphome et d’autres cancers en prenant des inhibiteurs de JAK par voie orale, en particulier si elles fument ou ont fumé. Certaines personnes ont eu des cancers de la peau en prenant OPZELURA. Votre professionnel de santé contrôlera régulièrement votre peau durant votre traitement avec OPZELURA.

Il y a un risque accru d’événements cardiovasculaires majeurs comme la crise cardiaque, l’AVC ou la mort cardiaque chez les personnes avec des facteurs de risque cardiovasculaires, qui fument ou ont fumé, en prenant des inhibiteurs de JAK pour traiter des conditions inflammatoires.

Caillots sanguins : Des caillots sanguins dans les veines des jambes (thrombose veineuse profonde) ou des poumons (embolie pulmonaire) peuvent survenir chez certaines personnes prenant OPZELURA et peuvent être mortels.

Faible nombre de cellules sanguines : OPZELURA est susceptible de provoquer une faible numération plaquettaire (thrombocytopénie), un faible nombre de globules rouges (anémie) et un faible nombre de globules blancs (neutropénie). Si besoin, votre professionnel de santé fera une analyse de sang pour vérifier votre numération globulaire durant votre traitement avec OPZELURA, et pourra décider d’interrompre votre traitement si des signes ou symptômes de faible nombre de cellules sanguines sont observés.

Augmentations du cholestérol : Des augmentations du cholestérol sont survenues chez des personnes lorsque le ruxolitinib est pris par voie orale. Informez votre professionnel de santé si vous avez un cholestérol élevé ou des triglycérides.

Avant de commencer un traitement avec OPZELURA, informez votre professionnel de santé si vous :

  • avez une infection, êtes traités pour une infection ou avez une infection qui revient continuellement

  • avez du diabète, une maladie pulmonaire chronique, le VIH ou un système immunitaire faible

  • avez ou avez eu une TB ou avez été en contact étroit avec une personne atteinte de TB

  • avez eu un zona (herpès zoster) ou une hépatite B ou C

  • vivez, avez vécu ou avez voyagé dans certaines parties du pays (comme les vallées des rivières Ohio et Mississippi et le Sud-ouest) où il y a un risque accru de contracter certains types d’infections fongiques. Ces infections peuvent survenir ou s’aggraver si vous utilisez OPZELURA. Demandez à votre professionnel de santé si vous ne savez pas si vous avez vécu dans une zone où ces infections sont courantes.

  • pensez que vous avez une infection ou des symptômes d’une infection, par exemple :

    • de la fièvre, de la transpiration ou des frissons

    • des douleurs musculaires

    • de la toux ou des essoufflements

    • du sang dans vos crachats

    • une perte de poids

    • la peau chaude, rouge ou douloureuse ou des plaies sur le corps

    • de la diarrhée ou des maux de ventre

    • une sensation de brûlure lorsque vous urinez ou vous urinez plus souvent qu’à l’habitude

    • une sensation de grande fatigue

  • avez eu un jour un cancer, quel qu’il soit, vous fumez ou avez fumé

  • avez eu des caillots sanguins dans les veines des jambes ou des poumons par le passé

  • avez un cholestérol élevé ou des triglycérides

  • avez ou avez eu un faible nombre de globules blancs ou de globules rouges

  • êtes enceinte ou prévoyez de devenir enceinte. On ignore si OPZELURA peut causer du tort au fœtus. Il existe un registre d’exposition pendant la grossesse pour les personnes qui utilisent OPZELURA pendant la grossesse. L’objectif de ce registre est de collecter des informations au sujet de votre santé et de celle de votre bébé. Si vous venez à être exposée à OPZELURA pendant la grossesse, vous et votre professionnel de santé devez signaler cette exposition à Incyte Corporation en appelant le 1-855-463-3463.

  • allaitez ou prévoyez d’allaiter. On ignore si OPZELURA passe dans le lait maternel. N'allaitez pas durant un traitement par OPZELURA et pendant 4 semaines après la prise de la dernière dose.

Après avoir commencé OPZELURA :

  • Appelez immédiatement votre professionnel de santé si vous avez un quelconque symptôme d’infection. OPZELURA peut vous rendre plus susceptible de contracter des infections ou aggraver toute infection que vous avez.

  • Demandez immédiatement une aide médicale d'urgence si vous avez un quelconque symptôme de crise cardiaque ou d’AVC en utilisant OPZELURA, par exemple :

    • une gêne au centre de la poitrine qui dure plus que quelques minutes, ou qui disparaît puis revient

    • une oppression importante, des douleurs, une pression ou une lourdeur dans la poitrine, la gorge, le cou ou la mâchoire

    • des douleurs ou une gêne dans les bras, le dos, le cou, la mâchoire ou l’estomac

    • des essoufflements avec ou sans inconfort thoracique

    • vous êtes pris(e) de sueurs froides

    • des nausées ou vomissements

    • vous avez des étourdissements

    • une faiblesse dans une partie ou sur un côté du corps

    • des troubles de l'élocution

  • Informez immédiatement votre professionnel de santé si vous avez un quelconque signe ou symptôme de caillots sanguins pendant un traitement avec OPZELURA, notamment : des gonflements, des douleurs ou une faiblesse dans une jambe ou dans les deux, des douleurs soudaines et inexpliquées dans la poitrine ou le haut du dos, ou des essoufflements ou des difficultés respiratoires.

  • Informez immédiatement votre professionnel de santé si vous développez ou présentez une aggravation d’un quelconque symptôme de faible nombre de cellules sanguines, comme : des saignements inhabituels, des contusions, de la fatigue, des essoufflements ou de la fièvre.

Communiquez à votre professionnel de santé la liste de tous les médicaments que vous prenez, y compris les médicaments sur ordonnance et en vente libre, les vitamines et les suppléments à base de plantes.

Les effets indésirables les plus courants d’OPZELURA incluent : des douleurs ou des gonflements dans le nez ou la gorge (rhinopharyngite), la diarrhée, la bronchite, une infection de l'oreille, une augmentation du nombre d’un type de globules blancs dans le sang (éosinophiles), de l’urticaire, des pores des cheveux enflammés (folliculite), une inflammation des amygdales (amygdalite) et un nez qui coule (rhinorrhée).

Il ne s’agit pas là d’une liste exhaustive des effets secondaires possibles d’OPZELURA. Appelez votre docteur pour un avis médical concernant les effets secondaires. Vous pouvez signaler des effets secondaires à la FDA en appelant le 1-800-FDA-1088. Vous pouvez également signaler des effets secondaires à Incyte Corporation en appelant le 1-855-463-3463.

À propos d'Incyte Dermatology
L’approche scientifique d'Incyte et son expertise en immunologie ont constitué les fondements de la société. En dermatologie, les efforts de recherche et développement de la Société sont orientés vers l'exploitation de nos connaissances de la voie JAK-STAT pour identifier et développer des traitements topiques et par voie orale, susceptibles de moduler les voies immunitaires à l'origine d'une inflammation incontrôlée et aider à rétablir une fonction immunitaire normale.

En ce moment, Incyte explore le potentiel de l'inhibition de Janus kinase (JAK) pour un certain nombre d'affections dermatologiques à médiation immunitaire avec un important besoin médical non satisfait, notamment le vitiligo et l'hidradénite suppurée. Pour en savoir plus, consultez la section Dermatology du site Incyte.com.

À propos d'Incyte
Incyte est une entreprise biopharmaceutique internationale basée à Wilmington, dans l’État américain du Delaware, qui s'efforce de trouver des solutions pouvant répondre à d’importants besoins médicaux non satisfaits grâce à la découverte, au développement et à la commercialisation de produits thérapeutiques exclusifs. Pour de plus amples renseignements au sujet d’Incyte, vous pouvez consulter le site Incyte.com et suivre @Incyte.

Énoncés prospectifs
À l'exception des données historiques énoncées aux présentes, les sujets abordés dans ce communiqué de presse – y compris les énoncés concernant le programme de développement clinique TRuE-V d’Incyte, la question de savoir si et quand la crème au ruxolitinib sera approuvée pour traiter les patients atteints de vitiligo, le potentiel de succès d’un tel traitement, les attentes d’Incyte par rapport à la soumission de demandes de commercialisation auprès des régulateurs pour la crème au ruxolitinib pour le traitement des patients adolescents et adultes atteints de vitiligo et le programme d’Incyte pour la dermatologie en général – contiennent des prévisions, des estimations et d’autres énoncés prospectifs.

Ces énoncés prospectifs sont fondés sur les attentes actuelles de la Société et sont assujettis à des risques et à des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent significativement, notamment en raison d'une évolution imprévue de la situation et des risques associés à des retards imprévus ; la poursuite de la recherche et du développement et les résultats d'essais cliniques qui pourraient s'avérer infructueux ou insuffisants pour satisfaire aux normes réglementaires applicables ou justifier la poursuite du développement ; la capacité à recruter un nombre suffisant de participants pour les essais cliniques ; les effets de la pandémie de COVID-19 et les mesures prises dans le cadre de la pandémie s'agissant des essais cliniques, de la chaîne d'approvisionnement et d’autres fournisseurs tiers de la Société, et des opérations de développement et de découverte ; les décisions prises par la FDA, l’EMA et d’autres autorités régulatrices ; l’efficacité et l’innocuité des produits de la Société ; l’acceptation des produits de la Société par le marché ; la concurrence sur le marché ; les exigences en matière de ventes, de marketing, de fabrication et de distribution ; et les autres risques décrits de temps à autre dans les rapports que la Société soumet à la Commission américaine des opérations de Bourse, y compris son rapport annuel et son rapport trimestriel sur formulaire 10-Q pour le trimestre clos au 30 juin 2021. La Société décline toute intention ou obligation d'actualiser ces énoncés prospectifs.

________________
1 Kruger C. A review of the worldwide prevalence of vitiligo in children/adolescents and adults. Int J Dermatol. 2012;51(10):1206-1212.
2 Rodrigues M. New Discoveries in the pathogenesis and classification of vitiligo. J Am Acad Dermatol. 2017; 77:1-13.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20211003005075/fr/

Contacts

Médias
Catalina Loveman
+1 302 498 6171
cloveman@incyte.com

Erica Cech
+1 302 274 4324
ecech@incyte.com

Investisseurs
Christine Chiou
+1 302 274 4773
cchiou@incyte.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles