La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 166,98
    -886,51 (-1,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3707
    -0,0028 (-0,20 %)
     

Incyte annonce l'autorisation du Pemazyre® (pemigatinib) au Japon pour le traitement des patients présentant un cancer des voies biliaires non résécable, caractérisé par un gène de fusion impliquant le récepteur du facteur de croissance des...

·11 min de lecture

Incyte annonce l'autorisation du Pemazyre® (pemigatinib) au Japon pour le traitement des patients présentant un cancer des voies biliaires non résécable, caractérisé par un gène de fusion impliquant le récepteur du facteur de croissance des fibroblastes 2 (RFCF2) et s'aggravant après une chimiothérapie

Incyte (Nasdaq : INCY) a annoncé aujourd'hui que le ministère japonais de la Santé, du Travail et des Affaires sociales (MHLW) avait autorisé le Pemazyre® (pemigatinib), un inhibiteur sélectif du récepteur du facteur de croissance des fibroblastes (RFCF), dans le cadre du traitement des patients atteints de cancer des voies biliaires non résécable, caractérisé par un gène de fusion impliquant le récepteur du facteur de croissance des fibroblastes 2 (RFCF2)1 et s'aggravant après une chimiothérapie.

« L'autorisation du Pemazyre par le MHLW est une étape importante pour la communauté de patients atteints de cancer des voies biliaires et souligne notre engagement en faveur de la découverte et de l'offre de solutions au bénéfice des patients dont les besoins médicaux sont encore largement non satisfaits », a déclaré le Dr Lothar Finke, directeur général d'Incyte Asie. « Le cancer des voies biliaires est une affection rare et grave, et nous sommes fiers d'être en mesure de fournir, en collaboration avec le MHLW, un nouveau traitement ciblé à un nombre plus élevé de patients à travers le monde ».

Le cancer des voies biliaires est un cancer rare qui se forme dans le canal cholédoque. Le cholangiocarcinome, un sous-type de cancer des voies biliaires, est classé en fonction de son origine : intrahépatique, c'est-à-dire affectant le canal cholédoque à l'intérieur du foie, et extrahépatique, c'est-à-dire affectant le canal cholédoque à l'extérieur du foie. Les patients concernés sont souvent diagnostiqués à un stade tardif ou avancé de la maladie, lorsque le pronostic est défavorable2, 3. Les fusions ou réarrangements des RFCF2, qui se produisent presque exclusivement en cas de cholangiocarcinome intrahépatique, sont observés chez un faible pourcentage de patients japonais atteints de cancer des voies biliaires4, 5, 6, 7.

L'octroi de l'autorisation se fonde sur des données issues de l'étude FIGHT-202 ayant évalué l'innocuité et l'efficacité du pemigatinib chez des patients adultes atteints de cholangiocarcinome métastatique, localement avancé, antérieurement traité, et dont le statut RFC/RFCF est documenté. Chez les patients de l'étude FIGHT-202 présentant des fusions ou des réarrangements du RFCF2 (cohorte A), la monothérapie au Pemazyre a recueilli un taux de réponse global de 36 % (critère d'évaluation principal), et une DR médiane de 7,49 mois (critère d'évaluation secondaire). L'événement indésirable associé aux soins (EIAS) le plus fréquent s'est révélé être une hyperphosphatémie de niveau ≤ 2 (58,2 %). Parmi les autres EIAS (de tous niveaux) fréquents observés chez ≥ 30 % des patients figurent l'alopécie, la diarrhée, la fatigue, la dysgueusie, la nausée, la constipation, la stomatite, la sécheresse buccale et la perte d'appétit. La majorité de ces EIAS étaient de niveau ≤ 2. L'EIAS de niveau ≥ 3 constaté chez ≥ 10 % des patients est l'hypophosphatémie.

Le MHLW avait auparavant octroyé la désignation de médicament orphelin au Pemazyre, cette désignation étant accordée aux composés expérimentaux destinés à traiter des maladies rares qui affectent moins de 50 000 personnes au Japon et qui reflètent un besoin médical important8. Les médicaments orphelins désignés sont susceptibles de bénéficier d'une procédure d'examen prioritaire en vue de leur autorisation de commercialisation pour garantir l'approvisionnement des environnements cliniques dans les plus brefs délais8.

À propos de FIGHT-202

L'étude multicentrique ouverte de phase 2 FIGHT-202 (NCT02924376) évalue l'innocuité et l'efficacité du pemigatinib, un inhibiteur sélectif des isoformes 1, 2 et 3 du récepteur du facteur de croissance des fibroblastes (RFCF), chez des patients adultes (âgés de 18 ans et plus) atteints d'un cholangiocarcinome métastatique, localement avancé, précédemment traité et dont le statut RFC/RFCF est documenté.

Les patients ont été inscrits dans l’une des trois cohortes : Cohorte A (fusions ou réarrangements du RFCF2), Cohorte B (autres altérations génétiques du FCF/RFCF) ou Cohorte C (pas d’altération génétique du FCF/RFCF). Tous les patients ont reçu quotidiennement 13,5 mg de pemigatinib par voie orale sur un cycle de 21 jours (deux semaines de traitement/une semaine sans traitement) jusqu'au développement de la maladie confirmé par radiographie ou apparition d’une toxicité non acceptable.

Le critère d'évaluation principal de l'étude FIGHT-202 est le taux de réponse global (TRG) de la cohorte A, évalué par un comité indépendant selon RECIST v1.1. Les critères d'évaluation secondaires comprennent le TRG, la survie sans progression (SSP), la survie globale (SG), la durée de la réponse (DR), le taux de contrôle de la maladie (TCM) et l'innocuité dans toutes les cohortes.

Pour de plus amples informations relatives à FIGHT-202, veuillez vous rendre sur https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02924376.

À propos de FIGHT

Le programme d'essais cliniques FIGHT (FIbroblast Growth factor receptor in oncology and Hematology Trials) regroupe des études de phase 2 et 3 en cours portant sur l'innocuité et l'efficacité du traitement au pemigatinib dans le cadre de plusieurs affections malignes où intervient le RFCF. Parmi les études de phase 2 en monothérapie figurent FIGHT-202 et FIGHT-201, qui examinent les effets du pemigatinib chez les patients atteints de cancers de la vessie métastatiques ou non résécables chirurgicalement, dont des cancers caractérisés par l'activation de fusions/réarrangements ou de mutations du RFCF3 ; FIGHT-203 chez les patients atteints de néoplasmes myéloprolifératifs avec activation de fusions/réarrangements du RFCF1 ; FIGHT-207 chez les patients atteints de tumeurs malignes solides, non résécables chirurgicalement, métastatiques/localement avancées, traitées antérieurement et caractérisées par l'activation de fusions/réarrangements ou de mutations du RFCF, quel que soit le type de tumeur.

FIGHT-302 est une étude de phase 3 qui se concentre sur l'utilisation du pemigatinib comme traitement de première ligne chez les patients atteints de cholangiocarcinome caractérisé par des fusions ou réarrangements du RFCF2.

À propos du Pemazyre® (pemigatinib)

Le Pemazyre est un inhibiteur de kinase indiqué aux États-Unis pour le traitement des adultes atteints de cholangiocarcinome métastatique ou localement avancé, non résécable, traité antérieurement et caractérisé par une fusion ou tout autre réarrangement du récepteur du facteur de croissance des fibroblastes 2 (RFCF2), dépisté par un test autorisé par la FDA9. Cette indication a été autorisée dans le cadre d'une procédure accélérée reposant sur le taux de réponse global et la durée de la réponse. L'extension de l'autorisation de cette indication peut être soumise à des vérifications et à la description des avantages cliniques lors d'un essai/d'essais confirmatoire(s).

Au Japon, le Pemazyre est autorisé pour le traitement des patients atteints de cancer des voies biliaires non résécable, caractérisé par un gène de fusion impliquant le récepteur du facteur de croissance des fibroblastes 2 (RFCF2) et récidivant après une chimiothérapie.

Le Pemazyre est un puissant inhibiteur oral sélectif des isoformes 1, 2 et 3 du RFCF, ayant montré, lors des études précliniques, une activité pharmacologique sélective contre les cellules cancéreuses présentant des altérations RFCF.

Le Pemazyre est commercialisé par Incyte aux États-Unis et le sera également par Incyte au Japon. En Chine continentale, à Hong Kong, Macao et Taïwan, Incyte a octroyé les droits de développement et de commercialisation du pemigatinib en hématologie et en oncologie à Innovent Biologics. Incyte a conservé tous les autres droits de développement et de commercialisation du pemigatinib en dehors des États-Unis.

Le Comité des médicaments à usage humain (Committee for Medicinal Products for Human Use ou CHMP) de l'Agence européenne des médicaments (AEM) a en outre rendu une opinion favorable, recommandant l'octroi d'une autorisation de commercialisation conditionnelle au pemigatinib pour traiter des adultes atteints de cholangiocarcinome métastatique ou localement avancé, caractérisé par une fusion ou un réarrangement du récepteur du facteur de croissance des fibroblastes 2 (RFCF2), et récidivant après au moins une ligne de traitement systémique.

Pemazyre est une marque commerciale d'Incyte Corporation.

À propos d'Incyte

Incyte est une entreprise biopharmaceutique internationale basée à Wilmington, dans le Delaware, et axée sur la mise au point de solutions pouvant répondre aux importants besoins médicaux non comblés à travers la découverte, le développement et la commercialisation de traitements exclusifs. Pour toute autre information relative à Incyte, veuillez vous rendre sur Incyte.com et suivre @Incyte.

Pour de plus amples informations relatives à Incyte Biosciences Japan G.K., veuillez vous rendre sur Incyte.jp.

Énoncés prospectifs

À l'exception des données historiques du présent document, les informations contenues dans le présent communiqué de presse, y compris les déclarations relatives à l'éventuelle approbation et/ou à la possible date d'approbation du Pemazyre ou encore à la possibilité pour celui-ci de constituer ou non une option dans le cadre du traitement des patients atteints de cholangiocarcinome métastatique ou localement avancé et caractérisé par une fusion du RFCF2, ainsi qu'au perfectionnement ultérieur du pemigatinib, contiennent des prévisions, estimations et autres énoncés prospectifs.

Ces énoncés prospectifs sont fondés sur les attentes actuelles de la société et soumis à des risques et incertitudes pouvant faire en sorte que les résultats réels en diffèrent sensiblement, dont des évolutions inattendues et des risques en matière de : retards non anticipés ; recherches et développements ultérieurs et résultats d'essais cliniques éventuellement non conclusifs ou insuffisants pour répondre aux normes réglementaires en vigueur ou garantir la poursuite du développement ; incapacité à recruter un nombre suffisant de sujets pour les essais cliniques et incapacité à recruter des sujets en respectant les échéances fixées ; conséquences de la pandémie de COVID-19 et mesures prises pour lutter contre celle-ci et liées aux essais cliniques, à la chaîne d'approvisionnement, aux fournisseurs tiers et aux opérations de découverte et de développement de la société ; décisions prises par la FDA, l'AEM, la PMDA ou le ministère japonais de la Santé, du Travail et des Affaires sociales et d'autres organismes de réglementation ; dépendance de la société à l'égard de ses partenaires ; efficacité ou innocuité des produits de la société et de ceux de ses partenaires ; acceptation des produits de la société et de ceux de ses partenaires sur le marché ; concurrence commerciale ; exigences liées aux ventes, à la commercialisation, à la production et à la distribution ; dépenses plus importantes que prévu ; charges afférentes à des litiges ou à des activités stratégiques, et autres risques parfois détaillés dans les rapports de la société soumis à la SEC américaine, dont le formulaire 10-K relatif à l'année clôturée le 31 décembre 2020. La société décline toute intention ou obligation d'actualiser ces énoncés prospectifs.

Avis de non-responsabilité

Les informations relatives aux médicaments contenues dans le présent communiqué de presse sont destinées à accompagner la publication d'informations d'entreprise afférentes à Incyte et n'ont pas vocation à faire la publicité ou la promotion de produits médicamenteux, y compris de produits en phase de développement.

1 Dans le cadre de l'indication autorisée au Japon, le terme « gène de fusion » fait à la fois référence aux gènes de fusion et aux réarrangements.
2 Banales, J.M., et coll. (2016). Nature Reviews Gastroenterology & Hepatology, 13, 261‒280.
3 Uhlig, J., et coll. (2019). Annals of Surgical Oncology, 26, 1993–2000.
4 Société japonaise d'hépatologie (2015). Livre blanc sur le cancer du foie.
5 Nakamura, H., et coll. (2015). Nature Genetics, 47, 1003‒1010.
6 Jang, H., et coll. (2020). Journal of Gastroenterology, 26, 6207–6223.
7 Comité d'enquête de suivi du groupe d'étude japonais sur le cancer du foie (2019). Vingtième rapport principal de suivi national du cancer du foie (2008-2009). Liver, 60, 258-293.
8 Aperçu du système de désignation des médicaments/dispositifs médicaux orphelins. Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales. Accessible (en japonais) sur : https://www.mhlw.go.jp/stf/seisakunitsuite/bunya/0000068484.html.
9 Pemazyre (pemigatinib) [notice]. Wilmington, Delaware, Incyte, 2020.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210323005943/fr/

Contacts

Incyte :

Médias
Catalina Loveman
Directrice générale des affaires publiques
Tél. : +1 302 498 6171
cloveman@incyte.com

Investisseurs
Christine Chiou
Directrice principale des relations investisseurs
Tél. : +1 302 274 4773
cchiou@incyte.com

Médias (Japon)
Miki Kano
Secrétariat des relations publiques, Incyte Biosciences Japan G.K.
(a/s de COSMO PR)
Tél. : +31 3 5561 2915
Incyte@cosmopr.co.jp