Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 141,37
    +6,61 (+0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0696
    -0,0010 (-0,10 %)
     
  • Gold future

    2 339,40
    -29,60 (-1,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 578,88
    -1 077,21 (-1,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 337,96
    -22,37 (-1,64 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,67
    -0,62 (-0,76 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 706,53
    -15,05 (-0,08 %)
     
  • S&P 500

    5 466,34
    -6,83 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2645
    -0,0015 (-0,12 %)
     

Incidents OM-OL : Lyon réclame des sanctions

Le directeur général de l'OL appelle à rejouer le match sur terrain neutre.  - Credit:ROMAIN BIARD / Isports / DPPI via AFP
Le directeur général de l'OL appelle à rejouer le match sur terrain neutre. - Credit:ROMAIN BIARD / Isports / DPPI via AFP

L'OL a réclamé mardi des sanctions après les graves incidents qui se sont produits dimanche soir en marge du match, finalement annulé, entre Marseille et Lyon en clôture de la 10e journée de Ligue 1 et souhaite que le match soit rejoué sur terrain neutre. « Aujourd'hui, les conditions de sécurité pour jouer à Marseille ne sont pas réunies. Il faudrait donc jouer sur un terrain neutre », a déclaré le directeur général du club, Vincent Ponsot, sur l'antenne d'OL Play.

« On souhaite rejouer le match, les joueurs n'y sont pour rien. Tout comme nos joueurs n'y étaient pour rien quand la bouteille a été lancée au Groupama Stadium [sur Dimitri Payet, alors à Marseille, en novembre 2021, NDLR], même si on les a sanctionnés sportivement », a-t-il poursuivi. « Ce qu'on veut, c'est que la sécurité de nos joueurs soit garantie. Ils sont là pour jouer au foot, et nous, ce qu'on demande, c'est qu'ils ne se prennent pas un parpaing sur la tête », a-t-il dit.

À LIRE AUSSI Violences dans le football français : « Si quelqu'un doit améliorer son dispositif, c'est bien l'État »

Le match au stade Vélodrome a été annulé notamment en raison du caillassage du bus de l'OL lors duquel l'entraîneur italien du club, Fabio Grosso, a été sérieusement touché au visage. Le technicien, qui a dû se faire poser douze points de suture, n'était pas à l'entraînement ce mardi. S'exprimant lui aussi sur OL Play, le directeur général adjoint de l'OL, Xavier Pierrot, a indiqué que des plaintes seraie [...] Lire la suite