Marchés français ouverture 57 min
  • Dow Jones

    32 654,59
    +431,17 (+1,34 %)
     
  • Nasdaq

    11 984,52
    +321,73 (+2,76 %)
     
  • Nikkei 225

    26 855,44
    +195,69 (+0,73 %)
     
  • EUR/USD

    1,0539
    -0,0017 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    20 602,17
    -0,35 (-0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    28 484,84
    -604,06 (-2,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    674,34
    +431,66 (+177,87 %)
     
  • S&P 500

    4 088,85
    +80,84 (+2,02 %)
     

Incendies de voitures électriques: quels sont les risques réels?

Les incendies récents de deux bus électriques parisiens Bolloré Bluebus remettent en avant la sécurité des véhicules à batterie. Les voitures électriques risquent-elles de prendre feu plus facilement que les voitures à moteur thermique? Attention aux idées reçues!

Les incendies successifs de deux bus électriques à Paris a remis sur le devant de la scène les dangers inhérents aux inflammations des batteries au lithium. Alors que, par principe de précaution, la RATP a retiré de la circulation 149 exemplaires de Bolloré Bluebus parmi ceux qu’elle gérait (250 exemplaires en tout), ces événements suscitent une inquiétude légitime concernant la sécurité des voitures électriques. Il y a un an en effet, le constructeur coréen Hyundai avait été contraint de lancer une , face à de nombreux départs de feu. De même, l’incendie d’une batterie au lithium est considéré comme une des causes les plus probables du , qui transportait 4.000 voitures du Groupe Volkswagen. D’autres incidents ont été recensés, et très largement relayés dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Le risque de voir une voiture électrique prendre feu est-il pour autant plus important? Pas vraiment. C’est même plutôt l’inverse, si l’on en croit les données de l’assureur américain AutoInsuranceEZ. Dans ses statistiques ont été relevés seulement 25 incendies pour 100.000 voitures. Un chiffre très nettement inférieur à celui des voitures à moteurs thermiques, pour lesquels 1.529 départs de feux pour 100.000 véhicules ont été constatés. Les modèles hybrides sont les plus susceptibles de flamber, avec 3.457 incendies relevés pour 100.000 voitures.

Des incendies de voitures électriques peu fréquents, mais difficiles à éteindre

Si les incendies de voitures électriques sont très médiatisés, c’est avant tout qu’ils attirent l’attention. De la même manière que les incendies de voitures de sport, Ferrari et Lamborghini en tête, défraient la chronique lorsqu'elles partent en flammes, alors que ces autos n’ont statistiquement pas plus de chances de prendre feu que les modèles traditionnels. Le directeur général d’Ile-de-France Mobilités, Laurent Probst, admet d’ailleurs que les bus électriques ne sont pas les seuls concernés, comme il l’a déclaré à l’AFP : "On a 10.500 bus et cars [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles