La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 823,01
    +19,54 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    12 622,83
    -34,72 (-0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0191
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • BTC-EUR

    23 488,59
    +529,54 (+2,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    557,67
    +14,80 (+2,73 %)
     
  • S&P 500

    4 136,63
    -8,56 (-0,21 %)
     

Incendies: seulement 9% des forêts françaises, majoritairement privées, sont assurées

Thibaud MORITZ/AFP

Gironde, Bretagne, Ardèche… depuis le début de l’année, 587.868 hectares de forêt ont brûlé en France. Un record, selon le Système européen d’information sur les feux de forêt. Mais face à la multiplication des incendies, seul 9% des 17,5 millions hectares de forêts françaises sont assurées. Reboisement, coût pour l’environnement, coût des assurances… le ratio pose un problème.

Plus de 20.000 hectares de pins maritimes , près de 1.800 hectares de végétation brûlés dans les monts d’Arrée en Bretagne,1.200 hectares calcinés en Ardèche, un mégafeu dans le Gard, un incendie dans les Bouches-du-Rhône, dans les Landes... le mois de juillet a été particulièrement chaud et dévastateur pour les forêts françaises. Au total, plus de 587.868 hectares ont brûlé depuis le début de l’année, quand la moyenne était de 132.910 de 2006 à 2021, selon les derniers chiffres record du Système européen d’information sur les feux de forêt (Effis) relayés par , alors que la saison des feux n’est même pas terminée. Or les feux qui ont touché l’Hexagone cet été vont se démultiplier à l’avenir, avec une étendue de la saison des incendies (juin à fin septembre) et une accentuation sur les zones à risque, prévient Benoît Reymond, expert en défense incendie pour l’ONF (Office national des forêts). Une situation d'autant plus problématique que les forêts sont majoritairement privées, et très peu assurées.

Trois quarts des forêts en France sont privées

Les propriétaires privés concentrent à trois quarts des bois sur le territoire, soit 12,6 millions d’hectares sur 17 millions. Et à eux seuls, 2 millions de "très petits propriétaires" possèdent plus de trois millions d’hectares du parc privé. Or ces petites forêts sont souvent non-gérées, "par défaut", explique Benoît Reymond. Or ce sont les forêts les plus vierges qui comportent le plus de risques de propagation du feu en cas d’incendie, prévient François Cariou, Ingénieur chargé de développement chez Fransylva, la fédération des Syndicats de forestiers privés de France.

Le défaut d'assurance, un risque pour l'environnement

Face au scénario catastrophe de la multiplication des "mégafeux" en France, "évidemment lié aux changements climatiques, qui rendent plus disponible la végétation aux incendies", selon l’ONF, seul 9% des forêts sont assurées contre les dommages causés aux tiers (les propriétaires forestiers sont respon[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles