Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 815,72
    -775,12 (-1,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 404,16
    -13,72 (-0,97 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0075 (-0,59 %)
     

Incendies : cette décision prise pour lutter contre les risques de départ de feu

PIXABAY/Valter Cirillo

Tout autour du monde, alors que la planète se réchauffe, les incendies sévissent et font des ravages. En 2020, les plus importants incendies de végétation de l'histoire de l'Australie ont eu lieu dans le sud-est du continent. Les rapports indiquaient que 18,6 millions d'hectares de forêts avaient été brûlés. Le jeudi 18 mai 2023, Le Figaro a annoncé que la province de l'Alberta, dans l'ouest du Canada, était touchée depuis le début du mois de mai 2023 par des incendies. Plus d'un demi-million d'hectares de forêts et de prairies ont déjà brûlé. En France, l'Assemblée Nationale a bien conscience de ce risque néfaste pour la faune et la flore mais aussi pour les habitations à proximité des forêts. De ce fait, le soir du mercredi 17 mai 2023, les députés ont décidé de voter une mesure qui interdit de fumer dans les bois et les forêts en cas de fort risque d'incendie. La proposition de loi de prévention de ces feux est issue du Sénat et a été validée par 197 voix au bout de trois jours de débats consensuels. Si les élus de gauche et du RN ont déploré un "manque d'ambition" des mesures, les insoumis, de leur côté, ont été trente à s'abstenir en dénonçant un "coup de com". Les députés et les sénateurs ont donc pour mission de s'accorder sur une version commune. Les députés ont cependant approuvé un amendement du rapporteur Anthony Brosse (Renaissance) pour interdire de fumer dans tous les bois et forêts et jusqu'à 200 mètres de ces zones lors des périodes à risque d'incendie. Les périodes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite