La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 824,03
    +9,64 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    15 185,16
    +23,63 (+0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    30 323,34
    -188,37 (-0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0056 (-0,47 %)
     
  • HANG SENG

    24 667,85
    -365,36 (-1,46 %)
     
  • BTC-EUR

    40 521,58
    -572,73 (-1,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 224,43
    -8,86 (-0,72 %)
     
  • S&P 500

    4 480,71
    +0,01 (+0,00 %)
     

Incendie meurtrier d'un immeuble à Marseille : ouverture d'une information judiciaire

·1 min de lecture

Une information judiciaire a été ouverte à la suite de l'incendie, probablement d'origine criminelle, d'un immeuble en partie squatté de Marseille qui a coûté la vie à trois Nigérians, a annoncé mardi le parquet. Une femme et son enfant de quatre ans ont également été grièvement blessés lors de cet incendie. Peu après 05 heures du matin, le 17 juillet, un feu s'était déclaré dans le bloc d'un immeuble, largement squatté par des migrants nigérians, situé dans la cité HLM "Les Flamants" dans le nord de Marseille.

Trois hommes de 24, 26 et 33 ans de nationalité nigériane étaient décédés et une femme de 46 ans et son enfant de quatre ans hospitalisés en urgence absolue, avec de graves brûlures. L'information judiciaire a été ouverte vendredi par le parquet de Marseille des chefs de "dégradations par incendie ayant entraîné la mort" et "dégradations par incendie ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente", concernant les deux blessés graves. 

Mais également pour "dégradations par incendie ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à huit jours" concernant quatre autres hommes blessés de 24, 26, 28 et 33 ans et enfin "dégradations par incendie ayant entraîné une incapacité totale de travail n'excédant pas huit jours" à propos d'un homme de 22 ans.

Une piste criminelle envisagée

"Nous avons au moins l'existence de deux départs de feu, l'un au sixième étage, l'autre dans la cage d'escalier. Ce qui nous fait partir sur une piste criminelle", avait déclaré...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles