La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 636,28
    -115,04 (-0,33 %)
     
  • EUR/USD

    1,1734
    -0,0037 (-0,32 %)
     
  • Gold future

    1 754,40
    -2,30 (-0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    40 622,07
    -650,91 (-1,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 209,50
    -16,03 (-1,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,08
    -0,53 (-0,73 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 067,62
    -114,30 (-0,75 %)
     
  • S&P 500

    4 446,33
    -27,42 (-0,61 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3756
    -0,0041 (-0,30 %)
     

Incendie dans l'Aude : 850 hectares parcourus et des coupures de courant jusqu'au Portugal

·2 min de lecture

Près de 800 hectares ont été brûlés par un incendie qui s'est déclaré samedi dans l'Aude. Ce dernier a provoqué des coupures de courant en France, mais aussi en Espagne et au Portugal. "Le feu a été très actif jusqu'à environ 3 heures du matin", témoigne sur Europe 1 Philippe Miramont, du SDIS.

Un incendie, qui avait déjà parcouru samedi soir quelque 850 hectares de végétation dans la montagne d'Alaric, dans l'Aude, a entraîné des coupure de courant en France, en Espagne et au Portugal, a-t-on appris de sources concordantes. Les réseaux espagnol et portugais d'électricité ont été touchés. "La péninsule ibérique a été déconnectée du réseau électrique européen", a indiqué dans un communiqué le réseau de transport d'électricité (RTE).

Sur les lieux, "plus de 900 sapeurs-pompiers et sapeurs-sauveteurs sont mobilisés" et "152 largages (d'eau) ont été déjà réalisés", a tweeté le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin en exprimant son "soutien à nos soldats du feu". Ils "restent mobilisés toute la nuit sur le terrain pour lutter contre les flammes", a assuré de son côté la Sécurité civile.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Le feu est difficile à contrer, les conditions de travail sont rendues difficiles par la nuit", soulignait le commandant Jean-Michel Dubois, du Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) de l'Aude. "Cependant, le vent vent tombe et l’humidité augmente la nuit", des conditions "plus favorables pour combattre le feu", estimait l'officier de permanence. En début de nuit, les pompiers avaient établi "une acti...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles